AYEW : " Si je reviens en France…"

André Ayew s’est exilé l’été dernier en Premier League, du côté de Swansea, et ne regrette assurément pas ce choix de carrière. Pour autant, l’ancien Marseillais n’exclut pas un nouveau transfert durant la prochaine intersaison. Mais certainement pas pour rejoindre le PSG…


Pas sûr que le PSG ne s’intéresse à lui mais André Ayew, au cas où, anticipe: "Je ne pense pas pouvoir porter le maillot du Paris Saint-Germain. Aujourd’hui, j’ai goûté à l’Angleterre et revenir en France n’est pas ma priorité. Mais si je reviens en France, je voudrais retrouver mon club de cœur: l’OM." Parti tenter l’aventure britannique l’été dernier après avoir défendu les couleurs phocéennes six saisons durant, l’international ghanéen a ainsi confié tout son attachement à son club formateur, jeudi soir, sur les ondes de RMC. 

Vu de Swansea, où il estime avoir accompli "une bonne première année" sur le plan personnel, André Ayew n’a pas manqué de suivre l’exercice chaotique de ses anciens coéquipiers – une passe délicate à laquelle il s’attendait. "Honnêtement, j’aurais bien aimé rester à l‘OM. Mais c’était aussi une question de projet, ce n’était pas qu’une question d’argent. Je sais tout ce qu’il se passe au club. Ce n’est pas une année facile, avec beaucoup de pression et des jeunes joueurs. Je crois qu’on oublie qu’ils ne connaissaient pas ce contexte-là, la pression qu’il y a à l’OM…"

Quant à la mise en vente du club, susceptible de donner un nouvel élan à l’institution olympienne, l’intéressé se veut nuancé à l’évocation du sujet. "Vendre ou ne pas vendre, ce n’était pas le plus important. La question, c’est: "Qu’est-ce Margarita Louis-Dreyfus voulait faire du club ?". Si elle voulait investir ou pas. Il faudrait que ce soit une vente qui apporte quelque chose au club, qu’il y ait un investissement. Sinon, ça ne sert à rien de vendre."
Samedi 7 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :