ATTENTAT A LA VEILLE DU MATCH AMICAL SÉNÉGAL-NIGERIA : Craintes d’un report

Un assaillant a braqué sa voiture sur la foule vers un pont menant au Parlement de Westminster avant de poignarder à mort un policier. C’est toujours dans l’après-midi de ce mercredi que le reste de la délégation dont 10 joueurs était attendu sur Londres pour le match amical de ce jour, au Hive stadium de Barnet, contre le Nigeria à 20h Gmt. Mais la psychose fait craindre un report.


Les joueurs accompagnés de fédéraux et d’agents de l’Etat qui en étaient aux derniers réglages pour l’obtention du visa d’entrée au Royaume Uni ont finalement quitté Paris ce mercredi dans l’après-midi. C’est en descendant du métro qu’ils auront appris la triste nouvelle d’un attentat ayant causé 4 morts dont un policier, plus une vingtaine de blessés.
L’homme en question a jeté sa voiture sur la foule qui était sur le pont menant au Parlement de Westminster avant d’en découdre avec un policier qu’il a poignardé à mort. Ce n’est qu’après qu’il a été abattu par les forces de l’ordre selon plusieurs médias visités.
Une ambiance terne qui fait craindre un report du premier match amical d’après CAN 2017. L’hôtel Holiday Inn, où loge le groupe d’Aliou Cissé, le stade Hive stadium de Barne, théâtre de la rencontre, et le Parlement Square, lieu du drame, sont en effet à une vingtaine de kilomètres à la ronde. Malgré tout, le match-maker Pachon Jairo (Euro- data Sport) n’avait pas encore parlé de report.
A Londres, les 16 Lions présents ont eu droit à leur deuxième séance d’entraînement hier. Un contingent de 8 éléments est venu compléter le groupe : Pape Seydou Ndiaye (NGB), Moussa Wagué (Kas Eupen), Adama Mbengue (Diambars), Pape Alioune Ndiaye (Osmanlispor), (Lazio), Opa Nguette (Metz), Salif Sané (Hano- vre). Ismaïla Sarr (Metz), blessé, et Khadim Ndiaye (Horoya Ac) sont quant à eux restés en France. Où se tiendra le second match contre la Côte d’Ivoire, le 27 mars.
Jeudi 23 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :