ATLANTIK SEA FOOD/AFRICAN OIL GAZ CORPORATION : La guerre des milliards


ATLANTIK SEA FOOD/AFRICAN OIL GAZ CORPORATION : La guerre des milliards
La bataille de procédure se poursuit entre African oil gaz corporation et Atlantik Sea Food. Les investisseurs russes se sont retrouvés hier, devant le tribunal correctionnel, pour une affaire de faux et d’abus de biens sociaux. Seul Maksim Palamar Chuk a comparu pour complicité de faux et d’abus de biens sociaux. Il est accusé d’avoir aidé Oleg Ian Touski à vouloir mettre la main sur la société Atlantik Sea Food.
La société implantée à Sangalkam avait un contrat de bail commercial avec African oil gaz corporation, en contrepartie d’un paiement mensuel de 1,5 million. Atlantik, n’ayant pas pu respecter ses engagements, s’est retrouvé avec des arriérés de loyer. Finalement, le 28 novembre 2014, les deux parties sont parvenues à une rupture à l’amiable du contrat de location signé depuis le 11 décembre 2013. A cet effet, Atlantik Sea Food s’était engagé à payer tous les arriérés contractés depuis la date de la signature du contrat de location. Le hic dans cette affaire, c’est que le contrat de bail inclut une clause selon laquelle le bailleur, African oil gaz,  devait s’approprier toutes les constructions faites par Atlantik sea food si cette société devait déménager. Un tel protocole a été jugé faux.
Interpellé à ce propos, le présumé complice Maksim a soutenu qu’il était en Russie au moment de la signature. Il a ajouté qu’il était écarté de la gérance depuis deux ans. Pour les avocats d’Atlantik, une telle clause n’a jamais existé surtout que plus de 3 milliards ont été déjà investis sur le site. C’est pourquoi ils ont réclamé des dommages et intérêts d’un montant de 18 milliards de F CFA. Le parquet a requis l’application de la loi. Mais pour la défense, l’application de la loi, c’est la relaxe pure et simple car il n’y a rien de faux dans le protocole. Et si tel était le cas, il ne serait pas signé devant le notaire. Jugeant la procédure abusive, la défense a réclamé des dommages et intérêts estimés à 500 millions de F CFA. Délibéré  le 7 avril prochain
EnQuête
Vendredi 19 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016