ASSAINISSEMENT : Mansour Faye dément les accusations de détournement de financement de Kaolack au profit de Saint-Louis et Fatick

Moussa Fall, le jeune leader de l’Alliance pour la Promotion du Développement Local (APRODEL), s’en est pris, ce samedi, au ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement. Il accuse Mansour Faye d’avoir transféré à Saint-Louis et Fatick un important programme de 17 milliards FCfa à l’origine destiné à la ville de Kaolack. L’intéressé a depuis la capitale du Saloum démenti fermement ses allégations.


Les inondations récurrentes qui frappent la capitale régionale du Saloum pourraient faire naitre une nouvelle polémique entre partis alliés de la majorité présidentielle. Pour cause : Moussa Fall, le Secrétaire général de l’Alliance pour la Promotion du Développement Local (APRO- DEL), a accusé, ce samedi, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, d’avoir transféré pour le compte de sa ville, Saint-Louis, et Fatick un important programme d’assainissement appuyé par la coopération technique nippone au détriment de Kaolack.
«Ce programme d’assainissement qui bénéficie d’un financement de 17 milliards CFA de la JICA était pour Kaolackn mais le ministre Mansour Faye l’a transféré à Saint-Louis et Fatick», a révélé le jeune chef de parti au cours d’un point de presse dans son bastion de Kaolack.
Des accusations balayées du revers de la main par le mis en cause qui se trouvait dans la région dans le cadre de la supervision d’opérations de curages de caniveaux. Qualifiant ses accusations tout au plus de farces, Mansour Faye a précisé que l’Agence de coopération technique japonaise a, en fait, financé pour 250 millions FCfa, des études du Plan Directeur d’Assainissement (PDA) de la commune de Kaolack. Un outil d’assainissement dont le financement recherché va couter 65 milliards de francs CFA.
Par ailleurs, le ministre de tutelle a annoncé un programme de 24 milliards pour des ouvrages de gestion des eaux usées et pluviales de la ville, coutant respectivement 8 et 16 milliards FCfa sur financement de la BOAD et de l’UE.
Le responsable politique qui a été choisi comme parrain d’un tournoi international de Pétanque par la Ligue régionale, a interpellé les acteurs sociaux de la capitale du Saloum sur le triste
sort des sinistrés des inondations abandonnés à eux-mêmes.
Lundi 1 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :