ARRÊTÉE POUR OFFENSE A MAGISTRAT : Me Marie Wade libre après avoir présenté ses excuses au tribunal

L’avocate MARIE WADE inscrite au barreau de Paris a été arrêtée ce matin en pleine audience par la Présidente du Tribunal des flagrants délits de Dakar. Son délit : avoir offensé la Cour. La Présidente RACKY WANE qui présidait l’audience a aussitôt demandé aux gendarmes de mettre l’avocate au box des prévenus comme rapporté sur JOTAY.NET (http://jotay.net/le-tribunal-des-flagrants-delits-bloque-une-avocate-mis-aux-arrets-ses-pairs-boudent/). Finalement, après interventions de ses confrères et après avoir présenté ses excuses, l’avocate a été vertement sermonnée puis libérée.


ARRÊTÉE POUR OFFENSE A MAGISTRAT : Me Marie Wade libre après avoir présenté ses excuses au tribunal
Ce sont les relations Magistrats-Avocats qui ont failli connaître un nouveau coup de froid. En effet, selon Jotay.net, une avocate inscrite au barreau de Paris répondant au nom de MARIE WADE a été arrêtée ce matin en pleine audience par la Présidente du Tribunal. L’avocate après avoir traversé la salle d’audience s’est mise derrière la barre. Ce qui a attiré l’attention de la présidente du tribunal qui lui a aussitôt demandé ce qu’elle faisait à un tel endroit de son tribunal. Et comme si elle n’attendait que ça, l’avocate qui n’avait pas mis sa robe explose. «Je suis aussi avocate», dit-elle à la présidente de la Cour avant de continuer pour lâcher : «je pense  que ce n’est pas de cette manière qu’elle devait s’adresser aux avocats que nous sommes, vous nous devez du respect».

Mise aux arrêts, jotay.net révèle que ses confrères avocats se sont solidarisés en demandant à la Cour de bien vouloir l’excuser et la libérer. Mais son comportement a poussé la présidente du tribunal à refuser catégoriquement de la libérer. Le bâtonnier venu en sapeur pompier pour calmer les ardeurs a fait savoir à la présidente qu’ «elle ne peut pas et qu’elle ne doit pas arrêter un avocat».

Finalement Me MARIE WADE a présenté ses excuses au tribunal à la suite de ses confrères. Le bâtonnier a par la suite réitéré les excuses de leurs corps avant de remercier la Cour pour sa compréhension. La présidente du Tribunal l’a par suite savonnée en lui disant qu’elle ne ferait jamais un tel acte au niveau de Paris.
Jeudi 4 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par barou le 04/02/2016 10:54
merci Madame la Présidente.....

2.Posté par izo le 04/02/2016 16:39
cette fille je la connais depuis le lycée malick sy de thiès, elle aime les polémiques, avoir raison sur les gens, et faire primer sa vision du monde. au bac elle avait mention passable t a fait un recours pour contester le fait de ne pas avoir de mention AB.



Dans la même rubrique :