APRES LA SAISIE de 670 KG DE DROGUE PAR LA BRIGADE DE RUFISQUE : JAMRA réitère sa proposition de dotation de primes consistantes aux forces de sécurité


APRES LA SAISIE de 670 KG DE DROGUE PAR LA BRIGADE DE RUFISQUE : JAMRA réitère sa proposition de dotation de primes consistantes aux forces de sécurité
Comme pour démontrer que la détermination des forces de sécurité dans la répression du trafic illicite de stupéfiants est restée intacte, la Douane sénégalaise, à travers sa Brigade de Rufisque, vient d’ajouter, vendredi dernier, à son tableau de chasse une prise non négligeable de 670 kilos de cannabis, que les trafiquants convoyaient à bord de taxis.

Après avoir adressé ses chaleureuses félicitations à ces vaillantes forces de sécurité, JAMRA saisi cette opportunité pour réitérer une vieille requête du défunt président-fondateur de JAMRA, le député Abdou Latif Guèye. A la suite de l’adoption de la Loi 2007-31 du 30 novembre 2007, qui renforce les sanctions pénales contre ce commerce de la mort, Latif Guèye comptait introduire, entre autres amendements, une proposition instituant un système de dotation de primes aux éléments des forces de sécurité qui se seront distingués dans des faits d’arme relatifs à la lutte contre le trafic de drogue ; à l’instar de cette importante prise, à l’actif de la Brigade des Douanes de Rufisque.

Essentiellement préoccupé par la protection de la frange la plus fragile de notre société, la Jeunesse, principale victime des narco-criminels, le défunt député avait voulu, à travers sa nouvelle proposition, faire d’une pierre deux coups : a) Ouverture d’un compte dans lequel s’effectuerait les dépôts de toutes les amendes en numéraires infligées aux trafiquants, dans le cadre de l’application de la loi 2007-31 qui fixe cette amende au triple de la valeur de la drogue saisie ; b) utilisation de ce fond pour octroyer aux forces de sécurité de consistantes "primes à la saisie" ; mais également pour financer les cures de désintoxication des victimes de ces produits de la mort - souvent issues des quartiers populaires -, et dont les parents ne sont pas souvent à même de supporter le coût d’une séance complète de désintoxication (environ 400 mille francs).

JAMRA suggère aux députés de cette 12e législature de s’approprier ce projet inachevé de leur défunt collègue, afin que ce fond, que pourrait parfaitement gérer le Cild (Comité interministériel de lutte contre la drogue), puisse encourager davantage les forces de sécurité, de la Police, de la Gendarmerie et de la Douane, confrontés à de réels risques physiques dans la traque quotidienne des trafiquants de drogue, et mieux les prémunir des tentations corruptrices auxquelles elles s’exposent chaque jour, en préférant souvent servir avec abnégation et patriotisme leur Nation, qui ne leur en sera jamais suffisamment redevable ; à l’instar des ces éléments de la Brigade de Rufisque qui ont dignement décliné la rondelette somme de 1.980.000 frs que leurs offraient ces trafiquants-corrupteurs, qu’ils ont préféré les déférer au Parquet de Dakar.

Dakar, le 04 août 2013

Imam Massamba Diop

Président exécutif de l’Organisation

islamique Jamra
Lundi 5 Août 2013




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016