APRÈS 13 TOURS D’HORLOGE ENTRE LA DIC ET LE PALAIS DE JUSTICE : Mouth Bane libéré, mais...

La journée d’hier n’a pas été très reposante pour le président ‘’Jubanti Sénégal’’ qui a passé 13 tours d’horloge devant les éléments enquêteurs de la Brigade des Affaires Générales (BAG) avant d’être libéré. Toutefois, Mouth Bane toujours à la disposition de la Justice, peut être convoqué à nouveau à n’importe quel moment.


«Macky Sall ne peut pas refuser la proposition de Barack Obama qui avait fait une tournée pour la légalisation de l’homosexualité au Sénégal. A travers les réformes institutionnelles, ils veulent intégrer l’homosexualité. C’est la raison pour laquelle ce point n’a pas été très bien expliqué !» Tels sont, en substance, les propos qui ont valu au président du mouvement ‘’Jubanti Sénégal’’, en l’occurrence Mouth Bane, sa convocation à la Brigade des Affaires Générales (BAG).
Mais, la journée, d’hier, a été très mouvementée pour le frère de l’animateur Mamadou Ndoye Bane. Arrivé à 09 heures à la Division des Investigations Criminelles (DIC), Mouth Bane a été conduit, une plus heure tard, à la BAG dont les locaux se trouvent au niveau du palais de Justice de Dakar. Seulement, il n’a pas été laissé à son propre sort. Même si ce n’était pas la grande mobilisation, les membres de son mouvement ainsi quelques responsables ont fait le déplacement pour lui apporter leur soutien.
En effet, c’est après avoir fait 13 tours d’horloge entre les mains des enquêteurs que le président de ‘’Jubanti Sénégal’’ a été libéré. C’était la délivrance totale chez les membres de son mouvement qui n’ont pas manqué de manifester leur joie par des applaudissements.
Un peu avant sa libération, des rumeurs selon lesquelles il allait être placé sous mandat de dépôt circulaient. Il a été libéré mais il reste à la disposition de la justice. C’est- à-dire qu’il peut être convoqué à nouveau à tout moment.
Venu apporter son soutien à Mouth Bane, Me Amadou Sall du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) a déploré le fait que ce dernier a été entendu sans la présence de ses témoins. A ses yeux, cela est une violation flagrante de la loi.
«Normalement, la loi en vigueur au Sénégal dit que quelqu’un qui est interpellé par la police ou par la gendarmerie peut, dès la première heure, être assisté par son avocat. Malheureusement, la police, comme la gendarmerie, refuse d’appliquer la loi. Ce qui fait qu’aujourd’hui, ces deux services sont hors la loi puisqu’ils ont décidé de violer la loi. Mouth Bane est à l’intérieur et nous ne savons pas pourquoi il y est. Nous ne savons pas ce qui lui est reproché. Nous ne savons pas quelles sont les questions qui lui sont posées. Nous ne savons absolument rien de ce qui lui arrive et les raisons pour lesquelles il est là», a dénoncé Me Sall en soutenant qu’on ne peut pas passer tout son temps à violer la loi.
Poursuivant son argumentaire, l’avocat estime que le président de ‘’Jubanti Sénégal’’ n’a fait aucune déclaration qui mérite arrestation. «J’ai suivi cette émission et je ne vois pas quels sont les propos séditieux», a-t-il déclaré.

«Mouth Bane a dit ce qu’il pensait et il a bien défendu ses idées», a soutenu Sidy Lamine Niass

Le Président Directeur Général du groupe Walfadjri a abondé dans le même sens. Venu le soutenir, Sidy Lamine Niass est d’avis que «chaque citoyen a le droit d’exprimer ses idées avec les moyens qu’il a. Cette liberté consacrée par la Constitution, nous n’accepterons jamais qu’elle soit entachée pour quelque prétexte que ce soit.»
A l’en croire, «Mouth Bane a dit ce qu’il pensait et il a bien défendu ses idées. Il faut arrêter d’intimider les journalistes. Cela ne passera pas. On n’acceptera jamais que notre démocratie soit une démocratie pauvre.»
Mardi 1 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :