ANGLOMA SUR LE PROFIL DU FUTUR COORDINATEUR DE L’APR DE MBACKE : « Il devra être en bons termes avec les religieux »


Le débat sur le choix du futur coordinateur de l’Apr de Mbacké en remplacement de Moustapha Cissé Lo, qui milite désormais à la Patte d’Oie, flambe de plus en pus dans la cité religieuse et dans tout le département de Mbacké, d’ailleurs. Les postulants se signalent astucieusement avec des déclarations faites au niveau de la presse ou par des visites de courtoisie chez certains chefs religieux. Objectif : s’octroyer une certaine légitimité. Pour Omar N'diaye Angloma, chargé de mission à la présidence, le syndrome « Cissé Lô » devrait aider à méditer sur le profil du futur coordinateur. « Il ne s’agira pas d’en trouver pour en trouver. Il s’agira de trouver l’homme qu’il faut pour le mettre à la place indiquée. »
 
Selon lui, le futur coordinateur devra entretenir d’excellentes relations avec les chefs religieux de Touba et de Mbacké, être humble, courtois, correct dans son langage et disposé à massifier le parti et à servir les militants. » Transition toute trouvée pour attaquer la proposition du responsable politique et par ailleurs Pca de l’hôpital Matlaboul Fawzaini. Dans un entretien exclusif avec Dakaractu Amadou Fall Naydé préconisait le retour de Moustapha Cissé Lô à la tête de la coordination départementale pour calmer les ardeurs et assainir le débat au sein du parti. Angloma se voudra ferme : « Voilà une proposition erronée qui ne repose sur rien de sérieux. Même Cissé Lô et ses parents cracheront volontiers sur pareille proposition. Naydé devrait d’abord déclarer qu’il a officiellement quitté le Pds pour l’Apr avant d’avoir droit au chapitre. » 
Le chargé de mission à la Présidence de la République de refuser par la même occasion le parachutage d’un coordinateur non originaire du département de Mbacké. « Serigne Sow, Omar Katta Faye et plusieurs autres cadres sont là et ils sont aptes à jouer ce rôle. Alors pourquoi aller chercher ailleurs. Dans tous les cas, ceux qui ont perdu les élections ne nous dirigeront plus », a-t-il conclu.
Dimanche 1 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :