AN I Oumar Mal à la tête de la DPN : Les réalisations de la police nationale


AN I Oumar Mal à la tête de la DPN : Les réalisations de la police nationale
C’est le 14 Octobre 2015, que l’Inspecteur Général de Police Oumar MAL, a été nommé Directeur Général de la Police Nationale en remplacement de l’Inspecteur Général de Police, Anna Sémou FAYE. 
Installé dans ses nouvelles fonctions le 20 Octobre 2015 par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Abdoulaye Daouda DIALLO, il a à son actif plusieurs réalisations.
En effet, informe une note du bureau des relations publiques de la police, dès sa nomination, le Directeur Général de la Police Nationale « s’est inscrit dans la continuité tout en faisant de la satisfaction des besoins sécuritaires le credo de son action ».
Et parmi ses réalisations, elle cite la valorisation et la capacitation des ressources humaines, la formation continue des fonctionnaires de Police; les stages de formation des unités anti-terroristes, l’équipement de la Division de la Police scientifique et technique ou encore la dotation accrue en logistique pour renforcer la mobilité des unités de Police urbaine et d'intervention.
Sur le plan des infrastructures, huit (08) nouveaux postes frontaliers (Médina Yéro Foula, Karang, Bignona, Kaffrine, Tambacounda, Podor, Foundiougne et Dahonga) pour un meilleur contrôle et une sécurisation renforcée des frontières ont été mis sur pied, ainsi que la création des Groupes opérationnels des unités d’intervention du GMI (Saint-Louis et Tambacounda, Kaolack en cours de finalisation). L’érection de nouveaux commissariats dans des régions jusque-là non pourvues et dans des quartiers sensibles de la banlieue (Grand-Yoff, Richard-Toll, Kédougou) est aussi à son actif.
Dans les perspectives, pour la sécurisation des personnes et des biens, 1.800 policiers seront recrutés en 2016 indique la même source. « Pour la première fois, la Police recrute des ingénieurs en télécommunication, des informaticiens, des maçons, des Sages-femmes, des infirmiers, des plombiers, des musiciens et des mécaniciens », lit-on sur la note.
Même si des efforts restent à faire, conclut-elle, la Police Nationale demeure l’institution qui fait rêver beaucoup de jeunes sénégalais. A preuve, pour les 30 postes à pourvoir ouverts aux civils, dans le grade de commissaire de Police, 544 maitrisards ont présenté leurs candidatures tandis que pour les 195 postes à pourvoir ouverts aux civils, dans le grade de Sous-officiers de Police, 11.590 candidats ont déposé leurs candidatures, et plus de 3.000 candidats au grade d’Agents de Police pour le concours de 2016.
A l’international, la Police Nationale compte trois contingents forts chacun de près de 140 hommes et femmes déployés au sein des différentes missions de maintien de la Paix des Nations-Unies qui tiennent en haute estime ces unités de Police Constituées (FPU) du Sénégal.
Jeudi 20 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :