AMY SÈNE : "JE SUIS FRUSTRÉE DE N’AVOIR JAMAIS PU RENCONTRER LE CHEF D’ETAT"


AMY SÈNE : "JE SUIS FRUSTRÉE DE N’AVOIR JAMAIS PU RENCONTRER LE CHEF D’ETAT"
 L’athlète sénégalaise Amy Sène, qui a retrouvé son titre de championne d’Afrique du lancer du marteau en juin dernier, s’est dite frustrée de ne jamais avoir été reçue par un chef de l’Etat sénégalais, malgré ses quatre sacres continentaux.
 
"Je peux bien comprendre qu’il n’y a pas d’égalité entre les disciplines et qu’on ne puisse pas demander les mêmes avantages accordés aux autres sportifs, mais qu’aucun chef d’Etat ne puisse me recevoir, ça, j’ai du mal à le comprendre", a-t-elle déclaré dans un entretien avec l’APS.
 
Amy Sène avait perdu son titre continental en 2014 à Marrakech (Maroc) avant de le retrouver en juin dernier à Durban, en Afrique du Sud.
 
"Et pourtant, d’autres sportives, en plus des audiences, sont gâtées par les hautes autorités du pays", a souligné Amy Sène, Amy Sène, championne d’Afrique à quatre reprises (trois titres en championnats d’Afrique en 2010, 2012 et 2014) et une médaille d’or à Maputo (Mozambique) lors des Jeux africains en 2011.
 
Selon l’athlète, une audience avec le chef de l’Etat, "c’est quelque chose d’important pour un sportif qui représente les couleurs d’un pays".
 
"Je ne demande pas qu’on me donne une villa, une voiture mais je pense qu’on nous doit quelques égards pour les efforts que nous faisons pour faire flotter le drapeau national", a dit la native de Lorient (France).
 
Amy Sène, qui a débuté l’athlétisme en France, a choisi de défendre les couleurs sénégalaises à partir des Championnats d’Afrique de 2010. 
 
Et après avoir retrouvé son titre africain perdu en 2014, à Marrakech, elle ambitionne d’atteindre la finale olympique à Rio (5 au 21 août). "Ce sera difficile, mais j’ai la foi", a-t-elle déclaré.
Mardi 19 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :