AMINATA NDAO : " Jadis, les femmes étaient confinées aux tâches secondaires dans les médias '


AMINATA NDAO : " Jadis, les femmes étaient confinées aux tâches secondaires dans les médias '
Dans le secteur des médias, les femmes Sénégalaises commencent à être représentatives. Elles occupent différentes fonctions et assument, parfois, et de manière progressive de grosses responsabilités. Elles sont journalistes, monteuses, camerawomen, rédactrice en chef ou encore préposées au service commercial.

Pour Aminata Ndao, '' le chemin est encore loin puisque les patronnes de presse ne courent pas les  rues. Jadis, dit-elle, les femmes étaient confinées aux tâches secondaires dans les médias. Aujourd'hui, certaines d'entre elles commencent à sortir du lot''. 

Native de Kaolack, Aminata Ndao dit avoir très tôt aimé le travail de radio. Elle a commencé par se charger des avis et communiqués avant de flirter avec la présentation d'édition de journal à la radio Disso.fm du marabout Serigne Abdou Aziz Mbacké Darou Tanzil. Avant cette radio, elle a été dans d'autres médias. Aujourd'hui qu'elle a atterri à la Rfm, Aminata Ndao glisse petit-à-petit dans la tenue d'émissions.'' Je sais que j'ai d'autres aptitudes. Je peux faire bien d'autres choses, mais j'attends que mes patrons aient davantage confiance en moi. Mon tempérament de femme m'oblige à ne pas forcer les choses. Mon tour arrivera et ils sauront de quoi je suis réellement capable ''.

En cette journée du 8 mars, Ami Ndao compte faire un bilan de sa carrière pour mieux se relancer dès demain.
Mercredi 8 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :