AMETH AMAR, PDG DE NMA SANDERS : « Pour atteindre l’autosuffisance, nous devons diminuer les importations »

Présent à Paris, au Salon international de l’agriculture qui a fermé ses portes hier, le Président directeur général de NMA Sanders, Ameth Amar, a évoqué avec Libération les pistes pour atteindre l’autosuffisance alimentaire non sans jeter un regard sur le secteur de la minoterie.


AMETH AMAR, PDG DE NMA SANDERS : « Pour atteindre l’autosuffisance, nous devons diminuer les importations »
Monsieur Amar, peut-on connaître les raisons de votre présence à cette édition du Salon de l’agriculture de Paris ?

Je vous remercie. Notre présence se justifie par notre engagement en faveur de l’agriculture. Notre conviction est que l’agriculture est le poumon de l’économie et nous sommes sûrs que l’Afrique sera bientôt le grenier du monde. Je suis d’accord avec le Président Macky Sall car pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, nous devons diminuer les importations et consommer ce que nous produisons. Il faut aussi nourrir la terre qui nourrit les hommes !

Comment se porte le secteur de la minoterie ?

Au Sénégal, on a une production de 2.900 tonnes par jour pour un marché de 1.400 tonnes. Pour vous dire que tout le monde est perdant en commençant par l’État. Malgré cela, le prix du pain ne diminue pas. Il faut forcément que l’État régule le secteur pour protéger les emplois.

Quel est le problème avec le prix du pain ?

Pour être plus précis, le prix du pain ne baisse pas alors qu’il a été fixé au moment où le sac était à 20.600 FCfa. Et maintenant, le sac revient à 15.000 FCfa. Le Sénégal est presque comme le Brésil, nous pouvons produire beaucoup de céréales et assurer notre consommation. Nous pourrons en ce moment exporter vers d’autres pays. Il faut juste que l’État implique davantage le secteur privé.
Lundi 7 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :