AMADOU FALL NAYDÉ : « Nos alliés ne sont pas sûrs et certains de nos responsables ne défendent guère le Président! »


AMADOU FALL NAYDÉ : « Nos alliés ne sont pas sûrs et certains de nos responsables ne défendent guère le Président! »
Responsable politique Apériste à Mbacké et président du conseil d’administration de l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba, Amadou Fall Naydé compte se rebeller contre « le silence coupable des responsables de l’Apr et des leaders des partis alliés », face à la salve de critiques qui se déversent au quotidien sur le Président Macky Sall et son régime. 

Au terme d’une tournée au niveau local, l’ancien député s’est montré particulièrement virulent à l'endroit de certains de ses camarades. « Je pense que le président Sall ne mérite pas ces tirs groupés qui ne reposent sur aucune argumentation objective, alors qu’il est sur la bonne voie pour construire ce pays. Regardez les nombreux chantiers qu’il a ouverts à travers tout le pays, notamment à Dakar et sa banlieue. Aujourd’hui l’opposition qui est presque à court d’arguments, le jette en pâture sans que ses plus proches collaborateurs ne montent au créneau pour le défendre. Hormis Mame M'baye Niang et parfois Youssou Touré et quelques responsables moins connus, il est seul contre tous. Je ne parle pas des alliés dont certains ont un comportement obscur. Il faut qu’on change de stratégie », dira-t-il. 



Le géomètre de poursuivre : « dans les régions, on a l’impression que le pouvoir ne dispose d’aucune personne ressource bien informée des réalisations du chef de l’Etat pour les défendre. Certains ne reconnaissent même pas les élus de leur localité C’est lui-même qui se soumet à cet exercice lors de ses visites sur place et auprès des chefs religieux. Aucun responsable de Diourbel n’a été en mesure de pointer du doigt les 59% de taux de réalisation des engagements tenus lors du conseil des ministres délocalisé tenu dans la région. Et pourtant les réalisations sont visibles surtout en zone rurale. Mis à part l’assainissement, le bitumage de dizaines de km de route à Touba, il y a notamment les 300 km de piste rurale, les forages de Taïba Tiékène, de N'dindy et dans le Bambey… » 

Amadou Fall Naydé termine son réquisitoire en martelant « qu'il faut avoir  des gens capables d’aller sur le terrain et constater ce que fait l’Etat et non des gens qui dorment sous climatiseur à Dakar. »
Mercredi 3 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par oustass le 03/08/2016 18:41
A Mbacke et Touba tout le monde se connait il faut pas utiliser la presse pour taper dans l’œil du roi. Les gens que vous pouvez réunir peuvent se contenir dans votre salon. A Touba aucun leader n 'émerge . Vous faites tous la politique a travers la presse . Cette presse taillable et corvéable aucun d'entre eux n'est sorti d'une école de journaliste. Vous pouvez le faire écrire n'importe quoi pourvu que vous y mettez le prix. si l'APR compte sur vous le réveil sera plus brutal que par le passe.



Dans la même rubrique :