AMADOU BA SE RÉJOUIT DE LA RADIATION DE SONKO : « L’Etat a ses secrets… Il est inadmissible d’utiliser ses secrets pour se faire un nom »


Pour Amadou Bâ, tout est clair. Ousmane Sonko n’a eu que ce qu’il mérite, car « on ne peut pas être un fonctionnaire de la République et passer tout son temps à s’attaquer à la première institution du pays qui est le Président de la République ». En marge de la prière de l’Aid-El-Kébir, le ministre des finances est d’avis que le patron du parti Pastef a cherché à se faire politiquement un nom en divulguant des secrets d’une administration.
 
« Les  questions doivent d’abord se régler à l’intérieur des administrations. Notre administration fait partie des premières administrations a avoir un syndicat. Le cas Ousmane Sonko, j’en parle avec beaucoup de peine. Il a failli à plusieurs reprises à son obligation de réserve. Il a failli aussi à ses engagements vis-à-vis de l’Etat. En tant que haut fonctionnaire, nous sommes dépositaires de beaucoup d’informations, de beaucoup de secrets, chacun dans son domaine. Nous sommes dans un pays, où chacun dans la limite des responsabilités  qui lui sont confiées, détient un certain nombre de secrets. Il est alors inadmissible d’utiliser ces informations  surtout pour se faire un nom sur le plan politique. Cela est tout à fait répréhensible! »
 
Fort de ce constat, Amadou Bâ estime que la radiation était la sanction la mieux indiquée et se saisit de l’occasion  pour se féliciter de la décision.
« Le directeur des Impôts et des domaines  a pris le mesure qu’il fallait en le traduisant devant le conseil de discipline. Je voudrais, à ce niveau, féliciter  le directeur des Impôts et des domaines et dire qu’il a tout mon soutien et qu’il a le soutien de l’Etat. La commission de discipline a proposé sa radiation. C’est ce qui a été fait. C’est la réponse qu’il fallait apporter à la mesure des fautes qui ont été commises ».
 
Amadou Bâ de reconnaître à Ousmane Sonko le droit de se défendre ou de demander la clémence du Président de la République. « Il a le droit de solliciter la grâce du Président ou de faire un recours au niveau de la justice. Ce n’est pas une opinion que l’on sanctionne. On a tout fait pour éviter cette situation, malheureusement, on était dans une spirale de surenchère médiatique », a-t-il conclu...
Lundi 12 Septembre 2016
Dakaractu




1.Posté par keroki le 13/09/2016 10:09
sonko est entrain d'introduire son recours devant la cour supreme qui annulera le décret du présent en vertu du non-respect des moyens de légalité externe et les moyens de légalité interne.
tendez votre micro et vous constaterez que le président sale est vomi par le peuple sénégalais qu'il a déçu. le président sale sait pertinemment au second tour, y'aura un bloc contre lui et il sera laminé;
bon wait and see.
macky, lion qui dort, tueur, qui radie plus vite que son ombre

2.Posté par wakh deug le 13/09/2016 15:22
Amadou Ba ! ton jour viendra .Tu es le plus minable des fils de grand dakar. Ta fortune n'échappe à personne. Quelque soit la fonction occupée,ton trésor est lugubre.Attends toi à etre traduit en justice apres la chute de ton régime.Amoul daw !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :