AMADOU BA, MINISTRE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN : « Le Sénégal a très tôt compris que la population est au début et à la fin de tout processus de développement »

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan estime que le Sénégal a très tôt compris que la population était au début et à la fin de tout processus de développement.


AMADOU BA, MINISTRE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN : « Le Sénégal a très tôt compris que la population est au début et à la fin de tout processus de développement »
S'exprimant hier lors d’un atelier sur le dividende démographique, Amadou Ba avance que «la compréhension du dividende démographique et des enjeux qu’il engendre nécessite la prise en compte du paradigme qu’est la transition démographique que d’aucuns considèrent comme étant la préoccupation centrale de la démographie moderne. A ce jour, le Sénégal présente des conditions satisfaisantes pour la capture du dividende démographique. En effet, il se situe dans la troisième phase de sa transition démographique, caractérisée par une baisse de la fécondité et une poursuite de la baisse de la mortalité entrainant d’une part, un processus de ralentissement de sa croissance démographique et d’autre part, une augmentation plus rapide de la population en âge de travailler par rapport à la population à charge».
Selon lui, «cette population à dominante jeune pose par conséquent et avec acuité des défis en termes d’éducation, de formation professionnelle, d’emploi et d’accès aux autres services sociaux de base. La rapide augmentation de la population fait que d’importantes ressources doivent être investies chaque année pour maintenir les acquis antérieurs. Mais au-delà de ces défis, cette masse importante de la population active représente une opportunité majeure pour le Sénégal en termes de bonus démographique, pour soutenir la croissance inclusive et assurer le développement, si des actions pertinentes sont engagées en leur faveur ».
Notant que la problématique du dividende démographique est au cœur des préoccupations du chef de l’Etat, Amadou Ba pense que «le Sénégal a très tôt compris que la Population est au début et à la fin de tout processus de développement. C’est ainsi qu’au-delà de ces investissements stratégiques, le Gouvernement du Sénégal à travers le Ministère de l’Economie des Finances et du Plan et avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), s’est engagé dans l’élaboration d’un Document d’Orientation National sur la capture du Dividende démographique. Ce dit document, qui s’adosse aux axes prioritaires du PSE, aura l’avantage de mieux mettre en exergue les synergies d’actions des différents secteurs dans l’optique d’une meilleure intégration du dividende démographique dans les projets et programmes sectoriels de développement ».
Pour lui, «cet atelier de restitution et de validation du rapport diagnostic sur le dividende démographique est d’une importance capitale dans le processus d’élaboration dudit document. Les conclusions et recommandations de vos travaux devront permettre, et j’en suis persuadé, de dégager des orientations pour l’action gouvernementale en vue de la réalisation du dividende démographique ».
Samedi 11 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :