AMA-SÉNÉGAL : Le Premier ministre est en phase avec l’Intersyndicale


AMA-SÉNÉGAL : Le Premier ministre est en phase avec l’Intersyndicale
Le Premier ministre est en phase avec l’Intersyndicale, le Front unitaire et le médiateur de JAMRA, Mame Mactar Guèye, sur le dossier des ex agents d’Ama-Sénégal.
Reçus par Mahammed Dionne, en compagnie d’Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du territoire, et de son homologue des Finances, Amadou Bâ, ils n’ont pas été déçus du plan de sortie de crise.
Faisant la genèse de ce conflit social, le vice-président de JAMRA a soutenu que c’est un contrat de concession de 25 ans, qui liait l’Etat et la multinationale de gestion d’ordures ménagères. Après 5 années de prestations, l’Etat a dû se résoudre à résilier le contrat «pour insuffisance de résultats», le prestataire ayant failli dans certains de ses engagements, relativement à la logistique et à l’enfouissement des ordures collectées. Lors de la matérialisation juridique de cette rupture, rappelle Mactar Guèye, l’Etat s’était engagé, dans l’avenant annexé à la convention, à prendre en charge le plan social (préavis, indemnités de licenciements, arriérés de salaires), pour un coût global de 3 milliards 98 millions.
A l’en croire, le président de la République Macky Sall, sur la base du principe de la continuité de l’Etat, a consenti l’année dernière un acompte de 130 millions, pour atténuer la détresse des 1.777 ex- agents d’Ama-Sénégal - qui auront enregistré, entre-temps, 300 admissions à la retraite et 102 décédés, dont les familles se débattent toujours dans la précarité. Le médiateur de JAMRA de conclure son plaidoyer en demandant au PM Dionne de consentir, cette fois-ci, un geste plus significatif, dans la volonté affichée de l’Etat de prendre à bras-le-corps ce dossier, en le soldant définitivement, de préférence.
L’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuse apprend que Mahammed Dionne a instruit le ministre de la Gouvernance locale, de prendre toutes ses dispositions, afin que dès le retour de l’Agent judiciaire de l’Etat (en mission à New-York), il convoque une rencontre tripartite, à laquelle prendront part le médiateur de JAMRA et les représentants des deux sensibilités syndicales.
A savoir : «l’Intersyndicale», représentée par Khaly Niang, coordinateur du collectif des ex-agents de Ama, Ibra Ndiaye, chargé des revendications, Sokhna Maty Diouf, Présidente des femmes, Mamadou Sarr chargé de la communication ; et le «Front unitaire», représenté par Madani Sy et Ousseynou Diop.

A cette commission mixte, le Premier ministre a assigné une double tâche :
1) évaluer l’avenant et ses implications financières 
2) proposer un programme d’échéancier financier, fixant les dates des prochains décaissements. En attendant, pour des raisons humanitaires, M. Dionne a instruit les deux ministres présents à débloquer, en urgence, dans la courant de la semaine prochaine, un deuxième acompte, dont les ex-agents doivent avoir grand besoin, dans ce contexte de Ramadan et dans la perspective de la Korité.
Mercredi 15 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :