ALPHABÉTISATION : Près de 1,8 million de personnes seront alphabétisées sur trois ans

Le Secrétariat d’Etat à l’Alphabétisation et aux Langues nationales compte alphabétiser, sur une durée de trois ans, près de 1,8 million de personnes. L’annonce été faite, hier, par la Directrice de cabinet du ministre-secrétaire d’Etat, Rokhaya Niang, au cours d’une conférence de presse sur le prix que l’Unesco a décerné au Sénégal.


ALPHABÉTISATION : Près de 1,8 million de personnes seront alphabétisées sur trois ans
«Il faut éradiquer l’analphabétisme mais dans une première étape, accélérer l’alphabétisation. Parce qu'on a 54,6% d’analphabètes qui constituent près de 7 millions.» C’est du moins le constat fait, hier, par la Directrice de cabinet du ministre-secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, Rokhaya Niang, en marge d’une conférence sur le prix que l’Unesco a décerné au Sénégal sur l’alphabétisation. «Alors, nous comptons sur ces 7 millions en trois ans pour alphabétiser 1,8 million de personnes», a-t-elle annoncé en abordant le programme d’accélération. Aussi fait-elle savoir que c’est un grand saut qu’on va faire pour ensuite voir comment on va prendre en charge le reste. «Nous pensons que si nous avons les ressources nécessaires, on peut réussir facilement à régler cette question et à dépasser ce cap», soutient Mme Niang. Revenant sur l’objectif de la conférence, elle estime que le prix international de l’alphabétisation est une grande poussée pour l’éducation de base des jeunes et des adultes.
«Le projet national d’éducation pour les jeunes et les adultes (Pnebja Tic) est la matérialisation de la vision du Chef de l’Etat. En juillet 2014, conscient qu’il s’agit d’un levier pour le développement durable endogène, il a créé le Secrétariat d’Etat à l’Alphabétisation et aux Langues nationales (Seapln) pour mieux développer l’alphabétisation et promouvoir les langues nationales», a-t-elle souligné. Avant de noter qu’il est question de faire en sorte que les 54,6% de la population puisse lire, écrire, calculer, avoir des compétences techniques pour vivre de manière décente. C’est cette vision, confie Rokhaya Niang, que le Secrétaire d’Etat a traduit en deux années malgré la limite des moyens et qui lui a permis aujourd’hui de décrocher ce prix.
Concernant les stratégies mises en place pour booster l’alphabétisation, il s’agit de l’amélioration du dispositif de formation des personnels enseignants et des programmes. Egalement de restaurer la responsabilité des collectivités locales dans la gestion des programmes. Mais aussi et surtout de veiller à la diversification de l’offre avec l’articulation de l’alphabétisation aux autres secteurs à savoir la cellule interministérielle de l’EBJA, projets conjoints. Non sans citer la gouvernance transparente.
Dans cette même lancée, la Directrice de cabinet n’a pas manqué d’étaler les perspectives qui sont d’accélérer l’alphabétisation pour une réduction de moitié du stock d’analphabètes. De plus, mobiliser les ressources avec la reforme de l’UEMOA et l’érection de l’EBJA en programme et de renforcer la synergie avec les autres ministères et la société civile. Elle a profité de la rencontre pour indiquer que, pour cette année, le Secrétaire d’Etat Youssou Touré a fait du Président de la République le parrain de la 40ème édition de la Semaine nationale de l’alphabétisation (SNA). Ainsi, dit-elle, le 8 septembre est consacré pour la journée internationale de l’alphabétisation dont son lancement sera célébré à Fatick.
Mardi 30 Août 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :