AIBD : Saudi Binladin Group au cœur d’une nébuleuse de 500 milliards

Alors que son coût initial était de 300 milliards de F Cfa, l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) est en passe de coûter 500 milliards de F Cfa à l’Etat. Ce, au moment où Saudi Binladin Group sollicite encore et sans le moindre argument sérieux, une rallonge de 100 milliards de F Cfa.


Méfiez-vous des gens de Binladin Group. Ils ne sont pas trop fiables!». Le «conseil» est d’un ministre saoudien qui rencontrait à New-York deux responsables sénégalais. Aujourd’hui, l’histoire semble lui donner raison et affreusement.
Comme l'a révélé Libération, Saudi Binladin Group avait sollicité de l’Etat un cinquième avenant de 100 milliards de F Cfa pour finir à temps la construction de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). Une rallonge que l’Etat a systématiquement refusé, à travers le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Depuis, Saudi Binladin Group est tenté par le chantage, puisque le chantier de l’Aibd est presque à l’arrêt.
Selon des informations supplémentaires, la direction générale de Aidb Sa a servi une mise en demeure à Saudi Binladin en lui offrant deux possibilités : soit elle terminait les travaux à temps, soit les deux parties allaient en arbitrage. Face à cette radicalisation de la direction générale de Aidb Ba, Saudi Binladin a proposé de...négocier.
A vrai dire, selon Libération, Saudi Binladin Group est au cœur d’une grosse nébuleuse. Chargée de réaliser, clé en main, l’aéroport, c’est elle qui gère toutes les commandes et paiements. Il se trouve qu’aujourd’hui presque 500 milliards de F Cfa ont été injectés dans la construction de l’aéroport alors que le coût initial était de 300 milliards de F Cfa, soit un surplus de 200 milliards de F Cfa. «On a l’impression que Saudi Binladin Group ne veut pas terminer l’aéroport. Le chef de projet passe son temps à faire du zèle. Normal, il sera bientôt à la retraite et c’est son dernier chantier», accuse t-on.
Quoiqu’il en soit, il serait inadmissible que l’Etat donne encore 100 milliards de F Cfa à Saudi Binladin Group qui n’a avancé aucun argument sérieux devant justifier le décaissement d’une telle somme. Au contraire, l’Etat est appelé à faire la lumière sur les 500 milliards de F Cfa engloutis dans le chantier. A ce niveau, il est presque sûr que la mission de l’Inspection générale des Finances (Igf) va découvrir des choses intéressantes en fouillant la gestion de Saudi Binladin Group...
Lundi 17 Août 2015
Dakaractu




1.Posté par Doudou wade le 17/08/2015 10:40
La balle est dans le camp de Mr.le président Macky Sall. Que va t'il faire face à des gens aussi peu crédible de la part même des saoudiens. L'Etat sénégalais était pourtant prévenu. On attend de voir.

2.Posté par Pape Ndiara Dione le 17/08/2015 13:04

3.Posté par SheikhSaadBinLaden le 17/08/2015 13:12
Dara Touss....500 milliards CFA . Macky Sall a accepté deux extensions de 84 millions d'euros (avenant 4) et l'avenant 5 en cours.

Commissions rek!!!!!



Dans la même rubrique :