AFFAIRE MATY MBODJ : Abdoulaye Diagne et Cie jugés aujourd’hui, la mère du mannequin partie civile

Va-t-on enfin connaître la vérité sur les circonstances de la mort du mannequin Maty Mbodj ? Après les présumés fournisseurs de drogue, Abdoulaye Chaya Cavin Diagne et autres seront jugés ce 25 juillet pour association de malfaiteurs, homicide involontaire, modification de l’état des lieux d’un délit ou crime, non assistance de personnes en danger et facilitation à autrui de l’usage illégale de drogue à haut risque. Diakhou Fall Diagne, mère de la défunte s’est constituée partie civile.


AFFAIRE MATY MBODJ : Abdoulaye Diagne et Cie jugés aujourd’hui, la mère du mannequin partie civile
Il y a de cela deux ans, le mannequin Maty Mbodji trouvait la mort dans un appartement du Centre ville. Depuis lors, les rumeurs vont bon train sur les circonstances exactes de son décès. Des trafiquants nigérians soupçonnés d’avoir fourni de la drogue au mannequin avaient été jugés et condamnés par le tribunal de Dakar.
Ce procès n’était que la première étape visant à faire la lumière sur cette affaire dont le fond sera étudié ce jour par les juges. Libération a effectivement appris de sources autorisées que l’affaire 1844/15 RI/15 sera appelée aujourd’hui devant la troisième chambre du tribunal correctionnel.
En effet, l’enquête conduite à l’époque par la Sûreté urbaine avait révélé que non seulement Maty Mbodj avait trouvé la mort par overdose mais que ses amis avec qui elle était au moment du drame ne l’auraient pas assisté en plus d’avoir tenté de « nettoyer » les lieux de la tragédie.
A la suite d’une minutieuse instruction Abdoulaye Chaya Cavin Diagne - petit ami de la défunte - et autres ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel.
Et ils risquent gros puisque dans le dossier qui sera appelé à la barre aujourd’hui, le parquet accuse ces derniers d’association de malfaiteurs, homicide involontaire, modification de l’état des lieux d’un délit ou crime, non assistance de personnes en danger et facilitation à autrui de l’usage illégale de drogue à haut risque. Diakhou Fall Diagne, mère de Maty Mbodji s’est constituée partie civile.
Mardi 25 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :