AFFAIRE KHALIFA SALL : Les droits de l'hommistes dénoncent l’inculpation du maire de Dakar, dans l’affaire de la Caisse d’avance


La Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO), la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) et Amnesty International Sénégal ont sorti hier un communiqué conjoint pour dénoncer l’inculpation du maire de Dakar, Khalifa Sall, dans l’affaire de la Caisse d’avance. Me Assane Dioma Ndiaye et ses homologues sont allés ainsi droit au but en regrettant « très profondément » le placement sous mandat de dépôt de Khalifa Sall, maire de Dakar, et 5 autres de ses collaborateurs malgré les « contestations sérieuses émises, les charges liées à sa fonction élective, les garanties de représentation qu’il offre et la présomption d’innocence consacrée par la constitution sénégalaise ».
Dans un communiqué conjoint, la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH) et Amnesty International Sénégal ont exprimé par ailleurs « leurs plus vives inquiétudes face à la récurrence des poursuites ciblées contre certaines figures de premier plan de l’opposition depuis un certain temps et appellent à une justice impartiale et indépendante qui applique la loi et préserve les citoyens contre l’arbitraire d’où qu’il vienne ».
Mardi 14 Mars 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :