AFFAIRE FARBA NGOM : HALTE A LA CALOMNIE ET CAP SUR LE DEVELOPPEMENT (par Aliou Ousmane SALL)


AFFAIRE FARBA NGOM : HALTE  A LA CALOMNIE ET CAP SUR LE DEVELOPPEMENT (par Aliou Ousmane SALL)
Depuis un certain temps, on note avec regret des attaques sur la personne de  l’honorable député Farba Ngom en évoquant la distribution de riz pour nos foyers religieux de Thilogne.
Hélas ! Pourquoi tout ce bruit pour une question aussi banale qu’une simple opération de distribution de riz .Heureusement que tous les habitants de la vallée du fleuve Sénégal reconnaissent bien l’engagement et la fidélité de l’honorable député Farba Ngom auprès du Président de la République Macky SALL. Il a été toujours auprès des populations pour les missions du Président aussi bien que dans des situations de bonheur qu’en cas de malheur. Il faut savoir raison garder.
Nous avons fini de comprendre que cette opération téléguidée contre l’honorable député Farba Ngom n’est rien d’autre que l’œuvre des pseudos militants aux ambitions démesurées et en quête de notoriété. Mais peine perdue.
Nous jugeons plus utile de discuter des questions de développement : et si on parler de la problématique des aménagements pour plus de production de riz afin d’atteindre l’autosuffisance  dans cette région,  qui de par ses caractéristiques doit être le grenier du Sénégal.
Nous avons la forte conviction et une ferme détermination d’inscrire nos terroirs dans la voie de la compétitive  et de l’émergence  en prônant la mise en œuvre des projets  structurants de développement qui vont concourir à sortir nos populations de la pauvreté : la réhabilitation de la route Ndioum-Ourossogui-Bakel, le bitumage de la route du Dandé Maayo pour désenclaver cette zone, les  réalisations de grands aménagements hydro-agricoles , la construction d’ un aéroport  régional  aux normes internationales, la construction de centres de santé de référence à l’ image des autres régions et l’ électrification de nos villages entre autres. Faire du Fouta un pôle de développement, telle est notre préoccupation.
Enfin avec  les réformes économiques, sociales et institutionnelles retenues dans le Plan Sénégal Emergent et l’Acte III de la décentralisation, nous attendons plus de mobilisation  des militants et autres acteurs à la base pour la traduction de la vision du Président de la République en actes que des attaques non-censées.


                                                                            Aliou Ousmane SALL
                                                         Maire-Adjoint de la Commune de Bokidiawé
                                                        Chargé des Relations Extérieurs et de la Coopération.
Mercredi 13 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :