AFFAIRE DU NAVIRE SÉNÉGALAIS ARRAISONNÉ AU LIBÉRIA : Interpol ‘’fouille’’ l’Hispasen 7

Selon les informations de Libération, les autorités libériennes ont sollicité Interpol pour voir plus clair dans l'affaire du Hispasen 7, nom de ce navire battant pavillon sénégalais immobilisé depuis le 3 février dernier.


AFFAIRE DU NAVIRE SÉNÉGALAIS ARRAISONNÉ AU LIBÉRIA : Interpol ‘’fouille’’ l’Hispasen 7
Les choses se corsent pour les propriétaires du Hispasen 7 du nom de ce navire battant pavillon sénégalais immobilisé par le Libéria depuis le 3 février dernier. Libération a appris de sources autorisées qu’Interpol a été saisie pour mener des enquêtes approfondies sur le navire dont l'équipage est mis aux arrêts depuis lors. Si la police des polices est entrée dans la danse c'est que les autorités libériennes soupçonnent le navire d'être au centre d'un vaste trafic en raison de la quantité importante de savon qui a été trouvée à son bord.
Pire, les autorités libériennes soutiennent avoir découvert 25 violations des lois nationales et internationales : certificat d'assurance expiré, pas de système d'information automatique (AIS), pas de travail VSM (papiers), aucun journal officiel du navire, pas de papiers d'expédition originaux, licence de pêche expirée, aucun membre de l'équipage n'avait le passeport etc.
Selon nos informations, une enquête a été aussi ouverte à Dakar où se trouve le siège de Hispasen, la société qui exploite le navire du même nom et qui est spécialisée dans l'exportation de crevettes. En effet, la Sarl Hispasen, qui emploie une centaine de personnes, est logée au niveau du quai de pêche de Dakar avec comme directeur général Amath Gackou.
Jeudi 9 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :