AFFAIRE DU BÉBÉ VIOLÉ A THIÈS : La face cachée de l’horreur

L’affaire de viol sur un bébé de neuf mois qui défraie la chronique à Thiès révèle ses secrets. Le présumé auteur est un déficient mental qui a été arrêté non loin du lieu où il a commis son acte ignoble.


AFFAIRE DU BÉBÉ VIOLÉ A THIÈS : La face cachée de l’horreur
Le maire de Thiès, Talla Sylla, a vu juste en affirmant que l’auteur du viol sur un bébé de neuf mois au quartier Randoulène ne pouvait qu’être un monstre ou un malade mental. Selon les informations de Libération, le présumé auteur a effectivement été interpellé à quelques mètres seulement du lieu où il avait commis son acte ignoble et il s’agit d’un déficient mental bien connu dans le quartier.
À la vérité, c’est au petit matin qu’il s’est introduit dans le domicile de sa très jeune victime pour l’enlever avant de l’amener dans un bâtiment à l’abandon où il l’a violemment pénétré. Puis,
comme si de rien n’était, il a abandonné sur place sa victime avant de vaquer à ses occupa- tions.
Il aura fallu toute l’expérience des médecins pour soigner le bébé qui était complètement déchiré de l’avant. Quant au déficient mental, il ne semble prendre pas conscience de son acte ignoble qui est sur toutes les lèvres.
Cette affaire pose encore la problématique des déficients mentaux errants mais aussi de la sécurité de certaines habitations du quartier où les faits se sont déroulés.
Vendredi 19 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :