AFFAIRE DE LA CORRUPTION A L'IAAF : Comment la fédération d'athlétisme russe a fait chanter ses athlètes


AFFAIRE DE LA CORRUPTION A L'IAAF : Comment la fédération d'athlétisme russe a fait chanter ses athlètes
Dans le rapport d’enquête provisoire de la commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA), des éléments accablants sortent pour mettre à nu tous ceux qui ont participé à un vaste réseau de corruption, assimilé à de la mafia.
Dans le rapport consulté par Médiapart, des révélations explosives ont été faites de la manière avec laquelle la fédération russe a fait chanter ses athlètes soupçonnés de dopage par l'IAAF. 
Selon Médiapart, l’avocat Habib Cissé qui est le conseiller juridique de l'IAAF s'est rendu à plusieurs reprises en 2011 à Moscou auprès des dirigeants de la Fédération russe d’athlétisme, et leur communiquer la liste hautement confidentielle de l'IAAF concernant  des athlètes russes soupçonnés de dopage. De là, le départ d’un incroyable système de corruption, presque mafieux, l'avocat, l’ex-président de la Fédération russe et ex-trésorier de l’IAAF, Valentin Balakhnichev, un entraîneur des athlètes russes, Alexey Melnikov, mais aussi Gabriel Dollé, ancien responsable de l’antidopage à l’IAAF.
Poursuivant, nos confrères révèlent qu'à moins d’un an des Jeux olympiques de Londres, alors que les enjeux étaient énormes, très vite, la Fédération russe va contacter les sportifs concernés et les prévenir qu’ils sont soupçonnés de dopage par l’IAAF.
Et l’impensable va se produire : elle va faire chanter ses propres athlètes. Sur la garantie de ne rien révéler et de masquer les données du passeport biologique, afin qu’ils puissent participer aux Jeux, en échange d’une importante somme d’argent. Le rapport des enquêteurs de l’AMA parle de six sportifs russes en particulier, dont le cas, emblématique, de Liliya Shobukhova, déjà révélé par la chaîne allemande ARD. La marathonienne versera en trois fois et en cash 569 000 dollars, entre janvier 2012 et juillet 2012, à l’entraîneur Alexey Melnikov, qui servira d’intermédiaire avec les sportifs.
Là, commence un marathon de chantage orchestré par la fédération russe qui a fait subir à ses athlètes le martyre. Tous les athlètes russes des jeux olympiques de 2012 à Londres qui étaient soupçonnés de dopage, ont du casquer fort pour venir à bout du chantage des dirigeants de leur fédération. Ce chantage occupe une grande partie du rapport d'enquête d'AMA.
 
Jeudi 5 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016