AFFAIRE AÏDA N'DIONGUE : Le ministère de la Justice veut clore le débat


Le ministère de la Justice veut certainement clore le débat autour de la condamnation et de la confiscation des biens d’Aïda N'diongue. En effet, des voix s’élèvent et continuent de se délier notamment du côté du PDS pour dénoncer la décision de la Cour suprême cassant l’arrêt de la Cour d’Appel de Dakar et condamnant l’ex sénatrice à un an d’emprisonnement ferme et à une amende ferme de 2.000.000 de francs CFA.
La juridiction a, en outre, ordonné la confiscation de ses biens saisis dont la somme de 20.688.638.937 de francs CFA.
Comme s'il voulait taire la polémique qui commence à prendre de l’ampleur, le Garde des sceaux a estimé, à travers un communiqué, que cette décision est définitive et revêtue de l’autorité de la chose jugée qui s’ajoute à bien d’autres notamment celles du Centre International des Différends sur l’Investissement (CIRDI) du 05 août 2016 et de la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage (CCJA) rendue à Abidjan le 14 juillet 2016.
Me Sidiki Kaba et Cie soutiennent que ces décisions viennent confirmer encore une fois le bien fondé des actions menées à tous les niveaux par l’Etat du Sénégal.
Toujours dans le communiqué, il est mentionné que cette affaire atteste une fois de plus la volonté résolue du Président Macky Sall de lutter contre l’impunité et de recouvrer les biens financiers et matériels détournés du peuple sénégalais, où qu’ils se trouvent dans le monde. Revenant sur les biens de la responsable libérale confisqués et estimés à 20.688.638.937 francs CFA, le ministère de la Justice soutient que l’Etat du Sénégal a bien besoin de cet argent et l’utilisera à bon escient, comme pour les autres biens déjà recouvrés, afin de construire des hôpitaux, des centres de santé, des écoles, des pistes de production, des infrastructures routières et hydro-électriques...
Vendredi 16 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :