ACCUSÉ DE GARDER PAR DEVERS LUI DES RÉCÉPISSÉS - Le Député Sadaga livre sa part de vérité et défie ses détracteurs


Depuis plusieurs semaines, l’honorable député Abdou Lahad Seck est accusé de récupérer les récépissés des populations de Touba. Ses détracteurs sont allés jusqu’à parler de confiscation illégale de documents appartenant à autrui.  Profitant d’une cérémonie de financements chez lui, lors de laquelle il a mis à la disposition de groupements féminins, avec le truchement d’une banque de la place, la somme de 30 millions de francs, il a livré sa part de vérité non sans appeler « les responsables qui se cachent derrière ces enfants à tomber leurs masques et à venir l’affronter directement ».
Ainsi se prononcera-t-il sur la question en ces termes : « J’ai pris sur moi la responsabilité entière de déployer des cars dans Touba, de n’y laisser entrer que les militants qui sont de l’Apr, d’aller les conduire jusque dans les commissions de confection des cartes d’identité biométriques, de les aider à s’inscrire, de récupérer leurs récépissés quand je sens qu’elles peuvent les perdre et de les reconduire chez eux. Cela me permet de sécuriser le vote de nos militants. Je n’accepterai plus, avec tout ce que le Président de la République a fait à Touba, qu’on continue de perdre des élections, ici.  Sur la quarantaine de mille inscrits, nous sommes en droit de revendiquer les 3800. Le Khalife a invité les populations à aller s’inscrire, je m’évertue à suivre ce ndigel en facilitant l’accès à ceux qui nous sont favorables ».
 
L’honorable député d’aller plus loin. « Oui, je paie des gens pour qu’ils aillent dans les quartiers transporter les militants de l’Apr. J’assure la restauration de ceux qui nous sont favorables, je fais travailler des gens pour déceler les erreurs commises sur les récépissés et Dieu sait qu’il y en a une infinité… Je prends toutes mes responsabilités. »
 
Ces propos sont tenus en marge de la cérémonie de financements lors de laquelle 15 mototaxis Jakarta ont aussi été  financés à l’intention de 15 jeunes de la commune de Mbacké.​
Mercredi 4 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :