ACCORDS MILITAIRES SÉNÉGAL-USA : LES DÉPUTÉS ONT VOTÉ LA LOI VENDREDI


L'Assemblée nationale a discrètement voté le projet de loi qui officialise les accords de défense entre le Sénégal et les USA  signés en mai par Dakar et Washington, permettant la présence au Sénégal de forces américaines dans le cadre de la lutte antiterroriste.
Le projet de loi autorisant le président Macky Sall à ratifier cet accord a été voté vendredi par les députés réunis en séance plénière, en présence du ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, a affirmé à l'AFP un responsable du ministère. 

L'accord, signé le 2 mai à Dakar, concerne "la coopération en matière de Défense, le statut des forces des Etats-Unis et l'accès aux installations et zones convenues ainsi que leur utilisation en République du Sénégal", selon un communiqué de l'Assemblée nationale, qui ne fournit pas plus de détails.

"Ce n'est pas un accord secret", a déclaré le chef de la diplomatie sénégalaise, cité samedi par le quotidien pro-gouvernemental Le Soleil. "C'est plutôt un accord de partenariat stratégique qui va, certes, permettre aux forces américaines de faire des interventions sur d'éventuelles menaces mais il reste un accord gagnant-gagnant", a-t-il affirmé. Début mai, des responsables avaient indiqué qu'un des points de l'accord était la possibilité accordée aux forces américaines d'accéder à des zones au Sénégal, aéroportuaires ou militaires par exemple, pour répondre notamment à des besoins de sécurité ou de santé. Ils avaient cependant refusé d'évoquer des bases américaines.

L'accord permet néanmoins "la présence permanente de militaires américains au Sénégal" et vise à "faire face à des difficultés communes en matière de sécurité dans la sous-région", avait dit le ministre M. Ndiaye, précisant qu'il était d'une "durée indéterminée". Grâce à cet accord, les forces américaines et sénégalaises pourront "faire conjointement davantage d'entraînement et de formation et d'être mieux préparés à riposter ensemble aux risques qui menacent (les) intérêts communs" des deux pays, avait de son côté expliqué l'ambassadeur américain à Dakar.

Le Sénégal a jusqu'à présent échappé à des attentats de groupes islamistes armés qui ont fait des dizaines de morts dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, le Burkina Faso, le Mali et la Côte d'Ivoire. Le pays a toutefois accueilli en février pour la troisième fois l'exercice militaire Flintlock, organisé annuellement par les Etats-Unis en Afrique.

Avec AFP
Dimanche 26 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :