ABDOULAYE MOUTAKHA NIASSE AU MEETING DE CLÔTURE DE SA TOURNÉE NATIONALE : «Il nous faut renforcer le leadership du Chef de l’Etat en apportant notre soutien à son projet de réformes»

Le jeune guide religieux Abdoulaye Moutakha Niasse, responsable politique de l’Alliance Pour la République (APR), a indiqué hier à Kaffrine, dernière étape d’une tournée qui l’a mené dans quatre ré-gions du Sénégal que la famille de Cheikh al Islam El Hadj Ibrahima Niasse dont il est le petit fils pourrait jouer un rôle décisif dans la solution pour une paix définitive dans la partie septentrionale du Sénégal.


C'est une foule immense qui a accueilli le conseiller spécial du président à Kaffrine. Tellement la place où se tenait le meeting était pleine que des gens ont choisi de rebrousser chemin pour aller suivre à la télé.
La famille religieuse de Médina Baye qui compte des milliers de fidèles dans le sud du pays, entend jouer sa partition dans le règlement du conflit casamançais. C’est du moins la conviction d’un des plus illustres petits-fils de Cheikh al Islam El Hadj Ibrahima Niasse, le conseiller spécial du Président Macky Sall. Abdoulaye Moutakha Niasse a en effet bouclé un périple de plusieurs jours dans les régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou.
«J’ai passé un séjour de plusieurs jours dans le sud du Sénégal. J’ai eu le privilège d’avoir été reçu à la fois par des chefs religieux et traditionnels, et des autorités administratives sans compter des milliers de fidèles de Mawlana Cheikh al Islam ‘’Baye‘’. Sans occulter les efforts consentis par les divers acteurs de ce conflit. Tous nos interlocuteurs ont sollicité une implication de Médina Baye dans la dynamique de résolution durable du problème casamançais», a indiqué d'emblée le responsable APR au cours du meeting de clôture de sa tournée nationale à Kaffrine.
Abdoulaye Moutakha Niasse qui a accueilli positivement cette invite, se dit, pour sa part, disposé, au titre de sa qualité de conseiller spécial du Président de la République, à apporter sa contribution dans la résolution de ce conflit qui plombe le développement économique et social de ces localités du sud. «La paix en Casamance doit mobiliser toutes les énergies et devrait être une priorité nationale et je suis sûr que le Khalife général et tous les dignitaires de la famille de Médina Baye sont tout à fait disposés à aider le Président de la République à régler définitivement ce conflit», a-t il ajouté devant une foule de militants ayant pris d’assaut la place centrale de la capitale du Ndoucoumane.
Abordant la question du référendum du 20 mars, il a exhorté les populations à valider les quinze réformes institutionnelles faisant l’objet du scrutin susmentionné. «Il nous faut renforcer le leadership du Chef de l’Etat en apportant notre soutien à son projet de réformes dont l’objectif est de consolider l’Etat de droit et la démocratie au Séné- gal», a-t il plaidé.
Auparavant, les responsables «apéristes» de Kaffrine ont lancé un appel au Président Macky Sall pour renforcer les prérogatives de son conseiller spécial.



















Lundi 29 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par Sidiki Diouf le 29/02/2016 10:56
Tout senegalais sincéres devraient suivre votre voie pour apporter son soutien à Macky sall.
De memoire de senegalais jamais le pays n'a connu cet elan de justice sociale , d"equité et de serenité pour le developpement du pays



Dans la même rubrique :