ABDOULAYE GALLO DIAO, COORDINATEUR DES FORCES VIVES DE BBY : « La coalition Manko Taxawu Senegaal est un complot entre Idrissa Seck et Khalifa Sall »

Lors du lancement des Forces vives de Benno Bokk Yakaar, Abdoulaye Gallo Diao, coordinateur, a fait savoir que la coalition Manko Taxawu Senegaal est un complot entre le maire de Dakar et le président du conseil départemental de Thiès.


Pour renforcer la coalition présidentielle durant ces élections législatives, Abdoulaye Gallo Diao et Cie ont lancé hier les Forces vives de Benno Bokk Yakaar.
Selon le coordinateur de ce mouvement, il s’agit d’un cadre de réflexion, d’action, d’animation et de mobilisation politique pour renforcer BBY et consolider ses acquis et consacrer une éclatante victoire au soir 30 juillet.
Il est ici question de permettre à ladite coalition de suivre la mission qu’elle s’est assignée pour le bien-être du peuple à travers un programme politique reposant sur un programme de société, à savoir le PSE.
Membre du Bureau politique du Parti socialiste, Gallo Diao révèle que la coalition de l’opposition, Manko Taxawu Senegaal est une « conspiration entre Idrissa Seck et Khalifa Sall ».
« Ce complot consiste à ce que Khalifa Sall, qui a déstabilisé le Parti socialiste à maintes reprises uniquement pour son ambition crypto-personnelle, soit le candidat du Parti socialiste ou de sa coalition à l’élection présidentielle (2019). Il appartiendra à Idrissa Seck, si leur Manko obtient la majorité qualifiée à l’Assemblée nationale, de voter une loi d’amnistie en faveur de Khalifa Sall, présumé coupable de détournement de deniers publics, de faux usage de faux, de blanchiment de capitaux », devine le responsable socialiste.
Le coordinateur des Forces vives se demande dès lors pourquoi le maire de Dakar a renoncé à son ambition présidentielle au profit du patron de Rewmi. 
Pour lui, un grand complot a d’emblée conduit à l’éclatement de Manko Wattu Senegaal.
Abdoulaye Gallo Diao sent également que le Parti démocratique sénégalais (PDS) a son agenda caché consistant au retour de Karim Wade et de sa candidature en 2019 puisqu’il est inéligible.
« Abdoulaye Wade est revenu pour déstabiliser le pays »
Dans cette même optique, le coordinateur des Forces vives de BBY avoue que cette coalition n’a pas de programme à offrir aux Sénégalais si ce n’est la libération de Khalifa Sall pour, à côté de Wade, déstabiliser le Sénégal.
A ses yeux, l’ex Président de la République est revenu au bercail non pas pour être tête de liste, ni pour battre campagne : « il est venu pour essayer de déstabiliser avec l’appui des lobbies internationaux, uniquement pour le retour de son fils. Wade a officiellement sur le papier 92 ans, mais en réalité Wade a plus de 100 ans. Donc qu’est ce qui doit motiver un vieux comme Wade jusqu’à ce qu’il prenne la décision de venir pour battre campagne alors qu’il a fait 26 ans d’opposition et 12 ans de pouvoir. Ce qu’il devait faire c’est de se reposer, mais il ne peut pas le faire », dit le coordonnateur.
Mercredi 12 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :