ABDOU LAHAD SECK SADAGA : « Entre Cissé Lo et moi, il y a eu l’œuvre de Satan… J’ai reconstitué le couple présidentiel chez moi… Ce qui est arrivé à Serigne Mountakha… »

Député à l’Assemblée Nationale et ex-chargé de mission de Macky Sall (Président de l’Assemblée Nationale), Abdou Lahad Seck, qui accorde à Dakaractu cette interview exclusive, demeure certain que c’est Satan qui est l’origine de ses différends avec Moustapha Cissé Lô. Prêt à donner suite au « ndiguël » du Chef de l’Etat qui leur demande réconciliation, il annonce une raclée du Pds à la prochaine présidentielle. De multiples révélations ont été aussi faites dans cet entretien.


Dakaractu : Honorable député, quelles sont les conclusions que vous tirez de la visite du Président Macky Sall ?

Sadaga
: Nous trouvons que cette visite a été une réussite sur tous les plans. Les populations sont sorties en masse sur ndiguël du Khalife Général des Mourides, pour réserver un accueil exceptionnel au chef de l’Etat. Nous n’avons, en ce qui concerne, ménagé aucun effort. Vous avez vu les chevaux et les moto taxis que nous avons loués en plus des cars , environ 70 en plus des 35 qui nous ont été offerts par le ministre Moustapha Diop. Nous avons essayé de montrer au Chef de l’Etat toute l’estime que nous lui portons. Il a beaucoup fait pour nous et nous lui serons à jamais redevable.

Certains ont parlé de mobilisation mitigée

Ceux qui le disent n’ont pas jeté un coup d’œil dans les artères de la cité religieuse. Les populations sont sorties parce qu’elles ont reçu un ndiguël du Khalife , parce qu’elles savent que l’autoroute Ila’a Touba a démarré, parce qu’elles savent d’ici quelques mois que Touba va avoir un nouvel hôpital de 200 lits, parce qu’elles savent que 11 milliards sont enfouis sous leurs pieds pour réparer et compléter un réseau d’assainissement minable. Aujourd’hui, nous avons un bilan qui saute à l’œil nu.

Le Président n’est pas content à cause des querelles de chapelle entre vous et Cissé Lô.

Il n’est pas fâché. Nous sommes en politique. Mais bon, il nous a demandé de nous réconcilier pour de bon. J’accepte! Je n’ai pas d’états d’âme par rapport à cela. J’ai dit au Président de la République qu’il avait un joli coeur. Seulement, il faut que les gens qui viennent lui raconter des bêtises arrêtent et vice versa. Nos différends, c’est l’œuvre de Satan. Nous avons besoin de communiquer entre nous. Je l’avoue, il a été le premier homme politique à me donner la somme de 200 000 francs. Si nous réussissons à joindre nos forces, le Pds est mort dans ce département. Pour cela, il faut aussi qu’il arrête de débaucher certains de mes militants. Cela peut créer des frustrations de part et d’autre. Moi, je passe mon temps à éconduire des militants de Cissé Lô quand ils viennent se ranger derrière moi. Nous manquions de solidarité. Maintenant j’imagine que c’est une histoire à vite oublier.

Il est rapporté qu’un de vos enfants porte le nom de la première dame

A Part le Palais, il n’y a que chez moi que le couple Présidentiel a été reconstitué. J’ai un fils qui s’appelle Macky et une fille qui répond au nom de Marième Faye. Je serai ravi de compter dans ma famille plusieurs Macky et plusieurs Marième. Ce qu’ils ont fait pour moi, personne ne l’a fait. C’est à l’âge de moins de trente ans que l’actuel Président de la République a fait de moi un chargé de mission. Je n’ai pas quarante ans et il a fait de moi un député. Il venait souvent me rendre visite chez moi. Il m’amène quand il voyage à l’étranger. Une fois alors qu’on partait en Allemagne, je l’ai entendu dire « dieuredieufé Serigne Touba » en s’asseyant. J’admire cet homme.

Mais vous avez des parents. C’est un excès quand même de  « reconstituer le couple présidentiel » comme vous dites.

Mes parents ne m’ont jamais fait ce reproche. Baye Thierno, mon père , est là ( montrant du doigt un de ses enfants). Ma famille a compris que ce que représente pour moi le couple présidentiel.

Quel est votre sentiment par rapport à l’incident Serigne Mountakha ?

Ecoutez, je suis aussi triste et désolé que le Président de la République. Comme le Président de la République, je sais ce que représente Serigne Mountakha pour Touba et pour les disciples mourides. Il est temps que les forces de l’ordre qui viennent à Touba se familiarisent avec les visages de ces chefs religieux qui représentent des symboles pour nous. Nous trouvons que c’est un regrettable malentendu à vite oublier. Nous remercions le Chef de l’Etat qui a eu le réflexe d’aller lui rendre visite avant de partir. Cela montre combien il tient à Touba et à nos chefs religieux.

Vous êtes parmi les députés absentéistes?

Non, je n’en fais pas partie. Je fais mon maximum pour être présent. Toutefois, quand il y a un magal, je cesse toutes activités. C’est Touba qui m’a donné ce que j’ai, alors je lui rends les honneurs...
Dimanche 29 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :