ABDOU KARIM SALL, À L'ÉMISSION "LE GRAND ORAL" DE LA RADIO FÉM FM: "LA CONQUÊTE DE MBAO EST EN PHASE TERMINALE, LA RECONQUÊTE DE PIKINE, ELLE, EST EN BONNE VOIE"


Abdou Karim SALL, Coordonnateur de l'APR à Mbao, se réjouit de la bonne santé de parti présidentiel dans son fief et, au-delà, dans tout le département de Pikine.
Le Coordonnateur de la Convergence des Cadres Républicains (CCR) de Pikine demande aussi à tous les responsables politiques de l'APR du département de taire leurs querelles, d'oublier un peu leurs intérêts personnels et surtout de mettre en avant l'intérêt général du parti. Ce, pour donner facilement au Président Macky Sall un second mandat en 2019.
Sur son différend avec "son frère de parti" Abdoulaye Timbo, il martèle que c'est une vieille histoire et que la page est définitivement tournée. 
Abdou Karim Sall était l'invité de l'émission "Le Grand Oral" de la Radio FÉM FM (87.9 Dakar) de l'artiste Coumba Gawlo Seck, ce samedi 25 Juin 2016. 
 
"MBAO EST MAINTENANT À MAJORITÉ DERRIÈRE LE CHEF DE L'ÉTAT MACKY SALL". 
 
Répondant à une question du journaliste Mody Gaye sur la situation de l'APR à Mbao, Abdou Karim Sall dira ceci: "Le parti se comporte présentement comme un charme à Mbao. Je vous invite à y faire un tour et vous vous rendrez compte que l'APR se porte très bien dans cette commune. Nous y avons construit, juste à l'entrée, un imposant siège (Maison du parti APR de la Banlieue), en face du stade municipal". 
Et l'homme de confiance du Chef de l'État de poursuivre en ces termes: "La permanence ne désemplit jamais. Toujours, il y'a foule là-bas. On s'y rencontre tous les jours ou presque dans le cadre de l'animation du parti, discuter de politique et de social pour voir ensemble comment faire évoluer les choses. Durant ce mois béni de Ramadan, nous privilégions les actions sociales. On y organise chaque soir des ndogou républicains dont le but est de faire du social tout en poursuivant tranquillement mais sûrement la massification du parti à Mbao".
 
Pour Abdou Karim Sall, toute la localité a fini par se ranger derrière le Président Macky Sall en adhérant massivement à son ambitieux Programme Sénégal Émergent (PSE). 
Mieux, à l'en croire, le Chef de l'État a presque subventionné à 100% les pêcheurs de Mbao pour l'acquisition de moteurs hors-bord. Et cette action, parmi tant d'autres, a été déterminante dans la nouvelle approche politique des populations de Mbao en faveur du camp présidentiel.
"On a pris du galon à Mbao. En 2012, au 1er tour de la présidentielle, on a surpris plus d'un en réalisant un score historique face à l'indéboulonnable d'alors, Mamadou Seck, ancien président de l'assemblée nationale, à qui je rends un vibrant hommage et renouvelle ainsi mon profond respect. Face à ce mastodonte de la politique justement, on n'avait perdu que par 200 petites voix. Et cela, à l'époque, c'était un résultat inimaginable pour un parti rival du PDS", rappelle le Coordonnateur de l'APR à Mbao. 
 
Depuis lors, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Abdou Karim Sall a réussi, à lui-seul, a renversé la tendance politique à Mbao en remportant haut la main le dernier référendum avec de très bons scores. 
 
"Aujourd'hui, tout Mbao est à majorité dans le camp de l'APR" rassure le Directeur général de l'ARTP (Autorité de Régulation des Télécommunications et de Postes). 
 
D'ailleurs, il dit à qui veut l'attendre que la mairie, qui est actuellement entre les mains de l'opposition, perd sérieusement du terrain. Aussi promet-il, et d'un ton ferme: "S'il y'a élections municipales demain, demain..., la mairie de Mbao va virer dans le camp "marron-beige" de l'APR. 
Il en est convaincu !
 
"DANS LE DÉPARTEMENT, AUJOURD'HUI, ENTRE ABDOULAYE TIMBO ET MOI, C'EST UN SEUL ET UNIQUE DÉNOMINATEUR: DONNER AU PRESIDENT MACKY SALL UN SECOND MANDAT". 
 
Abdou Karim Sall est catégorique. 
A ses yeux, la seule chose qui vaille actuellement pour l'APR à Pikine est la reconquête du département.
Parce qu'aux dernières locales, l'APR avait perdu dix (10) des seize (16) communes d'arrondissement.
Une situation qui s'est nettement bien améliorée lors du référendum de 2016 avec, cette fois-ci, quinze (15) communes remportées sur un total de seize (16) par le camp des "apéristes". 
 
Pour le Coordonnateur des Cadres Républicains de Pikine, lui et ses autres camarades responsables politiques dans le département doivent maintenir le tempo pour que Pikine tombe définitivement dans l'escarcelle de l'APR.
 
Par conséquent, il demande à chacun d'entre eux de mettre ses intérêts individuels de côté au profit de l'intérêt général du parti.  
 
En outre, entre lui et Abdoulaye Timbo, le maire APR de la ville de Pikine, c'est maintenant la paix des braves. 
"Nous nous sommes expliqués, nous nous sommes compris. On s'est réconciliés, et c'est sincère. Nous avons décidé ensemble de tourner cette malheureuse page de l'histoire de notre parti dans le département de Pikine et travailler que pour le Président Macky Sall", souligne M. Abdou Karim Sall. 
 
Et ce dernier de préciser: "Ce qui nous unis maintenant; Abdoulaye Timbo et moi, est beaucoup plus important, beaucoup plus fort que ce qui pourrait nous diviser. Nous avons présentement un seul et unique dénominateur qui est de donner au Président Macky Sall un second mandat".
 
Par ailleurs, concernant ses relations avec les autres responsables de l'APR à Pikine, Abdou Karim Sall déclare que globalement, c'est des relations au beau fixe.
"J'entretiens de bonnes relations avec la majeure partie d'entre eux; parce que, vous savez, l'unanimité n'existe dans ce monde", conclut-il sur ce chapitre. 
 
Cellule Communication Politique AKS...
Samedi 25 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :