A son Excellence, Barack Hussein OBAMA : le pouvoir du président Macky SALL est liberticide !


A son Excellence, Barack Hussein OBAMA : le pouvoir du président Macky SALL est liberticide !
"La différence entre l'homme politique et l'homme d'état est la suivante: le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération" - James Freeman Clarke.
Le Sénégal se meurt dans l’indifférence de la part de l’opinion internationale qui peut-être croit avoir délégué à la tête de notre patrie un « SAGE » - suffisamment compétent et honnête pour que nous n’ayons plus qu’à nous taire et à mourir en silence.
Excellence OBAMA,nous Sénégalais, nous sommes sur terre et nom au ciel, nous sommes au Sénégal où il se passe en ce moment une tragédie. Ainsi, malgré le fait que le Sénégal soit englué dans une dictature qui ne dit pas son nom, le président Macky SALL fera défiler sur les pavés de DAKAR des centaines de milliers d’enfants, de jeunes et femmes, issus des quartiers pauvres soudainement ou occasionnellement habillés et maquillés pour faire bonne mine,chanter vos louanges,ce qui vous fera surement croire que tout va bien !
Ensuiteil vous servira un discours mielleux etincongru qui sera mis à mal par la pratique de sonpouvoirinique, obscurantiste et d’un solipsisme sans borne toujours à dessein de faire bonne figure sur le plan international.
Excellence OBAMA, nous ne pouvons pas nous taire devant l'innommable, devant l'injustice, un simulacre d'Etat carnassier, un ramassis d'incompétents qui ne font que piller et faire piller le pays par des étrangers, devant des bricoleurs politiques au quotidien, des kleptocrates qui n'ont aucun amour ni du Sénégal, ni de leurs compatriotes au nom desquels ils règnent au pinacle du pouvoir.
D'intelligence inférieure (mais supérieure en mal) et totalement paranoïaque et schizophrénique, le président Macky SALL reste dans sa logique du musèlement contre l'expression, de la répression contre toute idée d'opposition et de l'obscurantisme contre le savoir. Le régime du président Macky SALL se joue de notre démocratie, il bafoue les libertés de la presse et des droits de l’homme.
La raison, le bon sens et la morale ont quitté notre pays depuis des lustres. Toutes ces valeurs sont foulées au pied et remplacées, au Sénégal par l’arbitraire, la déraison ou même le gangstérisme d’Etat. Et la formule toute trouvée pour ses basses besognes est, pour l’instant, de tout ramener à la justice.
Conscient sans doute de son échec sur tous les plans, le président Macky SALL a décidé d’utiliser la terreur pour bâillonner l’opposition. En effet, les arrestations et incarcérations sont remises au goût du vindicatif président Macky SALL, sans aucune explication, à la manière du « far ouest ».
Toute personne qui critique sa majesté le président Macky SALL est soit emprisonné, soit menacé par le fisc s’il est patron de presse, soit expulsé du Sénégal s’il est blogueur ou tué s’il est opposant à son ami dictateur Yaya DIAME. Le président Macky SALL a définitivement enlevé aux citoyens Sénégalais l’envie d’avoir une pensée personnelle.
La descente aux enfers de la Justice Sénégalaise continue sous l’impulsion du président Macky SALL, devenue un instrument de règlement éhonté des comptes à des hommes politiques.La gouvernance du mégalomane président Macky SALL devient de plus en plus erratique et compulsive.
Excellence OBAMA, au Sénégal, nous ne sommes plus en démocratie c’est clair, nous ne sommes même plus une dictature mais tout simplement une république bananière où règne la loi de la jungle : la loi du plus fort ! La misère extrême et révoltante du peuple Sénégalais ne préoccupe aucunement le président Macky SALL malgré une situation financière incroyablement bonne…
 
Alors qu’aux Etats Unis les citoyens peuvent manifester devant la maison blanche,sous des prétextes fallacieux,lui,  le président Macky SALL interdit toute forme de manifestation de l’opposition. Tout récemment des jeunes ont été arrêtés, embastillés et emprisonnés  juste parce qu’il voulait manifester.
La place" de leader démocratique’’ du Sénégal en Afrique revient au président WADE et non à Macky SALL…
Excellence OBAMA, le président Macky SALL, se doit de suivre le bel exemple d’humanité, de tolérance, d’humilité, de sagesse et de grandeur d’esprit que nous a montré le président WADE, cet illustre fils de l’Afrique et homme d’exception qui a montré à la face du monde que le pouvoir ne doit pas être une fin en soi, et surtout, qu’ on n’a pas besoin de falsifier les résultats d’une élection libre et transparente pour demeurer au pouvoir à vie. Le président WADE qui a félicité son successeur juste 3heures de temps après la proclamation des premiers résultats, a démontré à la face du monde que le peuple Sénégalais malgré toute sa divergence est un peuple mur.
Le président WADE a  libéralisé la presse plus particulièrement le secteur de l’audiovisuel, tout en leur allouant une subvention conséquente afin de permettre aux citoyens Sénégalais de s’exprimer librement.
L’histoire retiendra que le président WADE, homme d’une grandeur hors norme, a été le premier président Sénégalais qui est venu au pouvoir par les urnes et qui en est reparti. Le président WADE, de par sa grandeur a accepté dignement le verdict du peuple pour qui il a tout fait.
Cependant, Excellence OBAMA, l’histoire retiendra aussi que le président Macky SALL a été et sera le seul Sénégalais à avoir cassé une urne et voté sans pièce d’identité.
Excellence OBAMA, jadis la jeunesse Sénégalaise craignait la prison parce que les conditions de détention étaient un délit contre l'humanité. Le président Macky SALL a réussi la prouesse de transformer le Sénégal en une prison à ciel ouvert : comme en prison, les Sénégalais ne mangent qu'une fois par jour et encore...
Président Macky SALL, tu seras certainement contraint de nous capturer, de nous emprisonner, de nous torturer, de nous asphyxier ou de nous étrangler, ou peut-être de nous  faire disparaître comme vous l’avez fait avec Kukoï Samba Sanyang mais nous les citoyens Sénégalais épris de justice, nous ne reculerons jamais.
Avec le président Macky SALL, le Sénégal n’avancera jamais, il ne recule même pas. Car on avance ou on recule en surface, de façon horizontale. Le mouvement du Sénégal,sous le règne du président Macky SALL, est vertical, mais dans le mauvais sens : le pays s’enfonce…
Eternel Wadiste
Moise RAMPINO
Dakaractu2




Lundi 24 Juin 2013
Notez


1.Posté par Abdou le 25/06/2013 09:50
Avant d'adresser une lettre ouverte à une autorité il faut la relire d'abord (elle est truffée d'incorrections et de fautes de syntaxe et dans la forme on ne sait pas si c'est une lettre ouverte , un pamphlet ou un article de presse) bon ça ne nous surprend pas des jeunes liberaux qui sont d'ordinaires incultes
je voudrais relever une contre verité historique (ça ne nous surprend pas aussi des politiciens de 2000): au Sénégal la seule période de parti unique est entre 1962et 1974 et on a toujours voté au Sénégal depuis le 18ème S donc il y'a toujours eu des présidents venu au pouvoir par les urne (on peut avoir un jugement sur les election ça c'est autre chose )
Maintenant les affirmations que vous avez faites vous engagent mais ecrivant revisitez l'histoire ça permet de ne pas dire des sottises
Comme disais Idrissa seck "que Dieu nous preserve des petits cerveaux avec de grandes gueules"

2.Posté par gor le 25/06/2013 09:50
un jeune idiot qui se cherche un nom ,

3.Posté par NGALAKH le 25/06/2013 10:05
Qui va arrêter ce cubain qui ose faire de l'ingérence ?

4.Posté par barou le 25/06/2013 10:06
j'aurai bien aimé tout lire mais c'est tellement mal écrit....jeune homme tu a une belle cravate mais c'est pas suffisant......retourne à l'école du style ou utilise un autre medium.. vois du côté de ..la radio ou la télé

5.Posté par Buguma thiombane le 25/06/2013 11:11
Dans 5 ans (plus mature) prend le soin de relire tes écrits délirants et je te promets que ta réaction sera: " tiens!!!! quel idiot je fus, c'est moi qui est écrit toutes ces âneries?????"
Tu es jeunes mon gars, tu as intérêt à utiliser ta force, tes connaissances à participer au développement de ton pays que de verser dans ce genre de réflexion irresponsable, qui relève d’une offense au chef de l'état et visant à donner plus de valeur à notre ex président déchu, un ex président sanctionné par le peuple pour son mode de gestion, de gouvernance, votre arrogance et qui a maintenant son avenir derrière lui.
Monsieur l’intellectuel, la frontière entre la liberté d'expression et l'anarchie tient de l'épaisseur d'un fil. Il suffit juste d’une petite dose d'idiotie pour assurer la transition à l'anarchie.
Soit un peu plus éduqué retourne à ton Kathioupa et trouve toi une autre photo.
Un ami

6.Posté par momo le 25/06/2013 19:16
oooo

7.Posté par senegal le 25/06/2013 19:45
sale wadiste tu la ferme ok wae est le pire presi . il a tu3 massacr3 tortur3 son peuple alors dou yaw ya ni diox lecon de morale

8.Posté par TAPHA le 30/06/2013 09:17
ce qu'a dit le goss est incontestable - macquis sal et sa bande nullards ne sont que des bricoleurs politiques qui ne savent pas ou commencer.



Dans la même rubrique :