A qui profite le statu quo à l’APR Yaakaar à Hann Bel Air ? (Mamadou Guissé)


A qui profite le statu quo à l’APR Yaakaar à Hann Bel Air ? (Mamadou Guissé)
Imaginez cette situation : une armée qui va au combat pour défendre la même cause et que cette armée n’aie ni stratégie commune, ni commandement centralisé et encore moins de règle d’engagement. Je peux affirmer tout de suite que cette armée va à son échec.

Par devoir de vérité et dans un souci d’efficacité dans l’action politique, je suggère de trouver une solution rapide pour une structuration de notre parti au niveau de la commune de Hann Bel Air. Certes, il y a quelques années, un bureau provisoire a été mis sur pied, mais ce bureau est aujourd’hui un vieux souvenir. 

Le constat est général : le parti ne fonctionne pas. Le pilotage à vue qui consiste à gérer échéance électorale après échéance électorale devant être l’exception y est la règle. Les leaders locaux ont toujours su se retrouver avant chaque échéance et surtout rallier les populations autour de ce qu’ils ont en commun : leur support inconditionnel pour le Président de la République Macky Sall. Cette recette nous a procuré des victoires, cependant, elle a ses limites. La débâcle aux locales de 2014 en est une preuve irréfutable. 

Rien ne saurait garantir une réussite sur le long si ce n’est une organisation solide, une vision claire et un plan d’action approprié et concerté qui mettrait à profit les ressources humaines en présence. 

Il est parfois à se poser la question : A qui profite le statu quo ?

L’engagement politique devrait, par principe, avoir comme objectif de participer positivement à l’amélioration des conditions de vie des populations. En effet, les populations de la commune de Hann Bel Air manquent de beaucoup de choses telles que les opportunités d’emplois et les formations utiles pour les jeunes, une meilleure autonomisation des femmes, des projets d’infrastructure socio-économiques et de développement. Notons aussi qu’aucun programme réel de développement n’est mis en œuvre pour accompagner les jeunes et les femmes de la commune depuis des années. Le sentiment d’insécurité, le manque d’infrastructures sanitaires, éducatives et d’épanouissement des jeunes sont aussi criards.

Il est lieu de préciser que l’absence des cadres, des femmes et jeunes originaires de la commune des sphères de prise de décision rend ces objectifs très difficiles à atteindre. Pour une commune de près de 100 milles habitants, située à seulement 6 km du cœur de la capitale, qui regorgent de compétences et qui de surcroit est très industrialisée ; n’avoir aucun DG, SG, Ministre, PCA ou même ministre conseiller ou chargé de mission est tout simplement inadmissible. 

Je puis affirmer sans risque de me tromper que le manque d’organisation, de solidarité de ces mêmes leaders politiques locaux est en partie à blâmer pour cette carence en résultats.

Selon les textes de l’Alliance pour la République APR Yaakaar, l’organisation au niveau communale est définie par une Coordination Communale (CC), dirigée par un bureau de 21 (vingt et un) membres au moins.

Aujourd’hui, il existe dans le parti suffisamment de ressources humaines, cadres et responsables politiques capables de remplir tous les rôles requis dans cet organigramme. Il suffit d’une réelle volonté et d’une détermination de s’unir et de s’organiser à cet effet. 
En plus des problèmes précités ; organisation, intégration des cadres et manque d’opportunités pour les jeunes de la commune, il faut ajouter que le parti ne possède même pas de siège.

C’est là qu’intervient mon appel solennel à tous mes camarades leaders de l’APR à Hann Bel Air, afin qu’ils aient un esprit de dépassement et qu’ils mettent l’intérêt du parti et celui de leurs militants en avant. Il faudra s’asseoir autour d’une table avec comme seul objectif de créer une cohésion et mettre fin à ce statu quo qui, à mon avis, ne profite à personne.

Cet appel va aussi au leadership du parti en haut lieu afin que la situation à Hann Bel Air soit étudiée et que des solutions idoines soient proposées.

Beaucoup d’efforts louables sont fournis quotidiennement par les uns et les autres parmi leaders politiques locaux afin d’accompagner les populations. Ces actions sont menées toujours dans le même objectif d’accompagner Son Excellence le Président Macky Sall dans la réussite de sa mission. Je m’en félicite et les encourage maintenir le cap, cependant il serait plus judicieux de créer un cadre de concertation approprié afin d’harmoniser les efforts, proposer des solutions durables aux besoins multiples et variées des habitants et atteindre ainsi les objectifs politiques visés.

L’APR n’en sortira que plus fort et les chances de victoires futures ne seront que plus grandes. 
Lundi 13 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :