A nos chefs religieux, au secours ! Le Sénégal a besoin de vous


A nos chefs religieux, au secours ! Le Sénégal a besoin de vous
La situation actuelle du Sénégal est très angoissante et très préoccupante. Après la validation des candidatures, notamment celle de Abdoulaye Wade, qui était très contestée par l’opposition et une grande partie de la société civile, nous sommes tous dans l’incertitude absolue, car personne ne sait ce qui arrivera dans les jours qui viennent. Il y’a même des gens qui présagent une éventuelle instabilité. Par ailleurs, ce scénario ne doit pas être écarté, car si malgré tout, les acteurs politiques prenaient acte de la décision du conseil constitutionnel, pour apaiser la situation, et que Abdoulaye Wade gagne les élections présidentielles de 2012, il est fort probable que le pays subisse des contestations plus violentes qui peuvent mettre en péril la paix. Pour éviter ces pires scénarios, et préserver la paix et la stabilité, qui sont la fierté et la seule richesse du Sénégal, les chefs religieux qui ont une très grande influence ne doivent pas eux aussi rater l’histoire. Ils doivent intervenir d’une manière sage et impartiale pour apaiser les tensions. Nous jeunes, nous proposons aux chefs religieux, notamment, le Khalife des Mourides, des Tidjanes, des Layennes, le Chef Catholique, Le Khalife des Khadr, etc. d’organiser une rencontre nationale pour la stabilité du Sénégal qui rassemblera tous les acteurs politiques et de la société civile, pour les inciter à trouver un compromis. Mieux vaut tard que jamais, disait l’adage. Donc, l’essentiel est que Abdoulaye Wade se retire pour la stabilité du pays, et qu’une loi soit votée pour qu’il ne représente plus. Et pourquoi pas, créer un gouvernement d’union nationale de quelques mois, voire d’une ou deux années, et créer les conditions d’une élection apaisée et transparentes, pour que Abdoulaye Wade parte en paix, et par la grande porte. La situation sociopolitique actuelle du Sénégal, exige la mobilisation de toutes les forces vives de la nation. Et, dans ce chantier, personne ne doit être laissée en rade. Ousmane Gueye. Etudiant à Paris. REWMI France Email: ogconception@live.fr
Lundi 30 Janvier 2012
Ousmane Gueye



Autres articles

Dans la même rubrique :