A cause de son célibat, la présidente de Taïwan jugée inapte à gouverner

Parce qu'elle est célibataire, la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, qui vient d'entrer en fonctions, a été jugée inapte à gouverner, par un membre du gouvernement chinois, dans un éditorial publié par un journal officiel du parti.


Son célibat la rendrait trop émotionnelle et extrême. A peine arrivée en fonctions, la nouvelle présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, essuie déjà les critiques de la Chine. Et tous les arguments semblent bons à prendre pour la décrédibiliser. 

"Stratégies extrêmes"

Ainsi, un membre du gouvernement chinois, chargé des relations du pays avec Taïwan, qui a le statut d'Etat souverain, a écrit un éditorial dans un journal officiel chinois, dans lequel il explique qu'une femme non mariée, comme c'est le cas de Tsai Ing-wen, ne peut pas faire une bonne présidente, rapporte Slate.

"En tant que femme politique célibataire, Tsai Ing-wen n'a pas à gérer de relation amoureuse, de contraintes familiales ou d'enfants. Donc politiquement, son style et ses stratégies ont tendance à être plus émotionnelles, personnalisés et extrêmes", écrit ainsi ce ministre, nommé Wang Weixing. 

Un style politique "agressif" 

Il poursuit son analyse en estimant que le passé amoureux douloureux de la nouvelle présidente -elle n'a eu qu'un seul compagnon, mort dans un accident- peut l'amener à adopter un style politique agressif. 

Comme l'explique Slate, au-delà de la situation matrimoniale de la nouvelle responsable politique, ce sont surtout ses idées en matière de démocratie, qu'elle compte renforcer, tout comme l'indépendance de Taïwan, qui agacent les autorités chinoises. Pointé du doigt pour son caractère misogyne l'article a finalement été retiré du site. 
Jeudi 26 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :