A Thionk-Essyl, des échanges de coups de feu entre rebelles et militaires.


A Thionk-Essyl, des échanges de coups de feu entre rebelles et militaires.
DAKARACTU.COM  A Thionk-Essyl, au moment de fermer les  bureaux de vote et de faire les décomptes, les militaires ont demandé aux présidents des bureaux de vote de quitter les lieux car des individus étaient sur le point de les attaquer. Des échanges de coups de feu ont éclaté entre rebelles du Mouvement des forces vives de la Casamance (Mfdc) et les militaires.
Lundi 27 Février 2012




1.Posté par Gallaye le 27/02/2012 00:55
Les rebelles ont un drole de maniere de voter. Ils veulent se faire entendre le jour du vote, ils se sentent concernes.
Chers freres rebelles deposez les armes, nous allons degager ce vieux qui nous a tous decu, vous et nous. Car il n'est pas capable de mener une po;itique d'unite de tous les senegalais, le peuple senegalais souffre. Nous allons remplacer ce vieux senile avec un autre president qui vous tendra les bras, n'hesitez pas l'histoire le retiendra. Et ensemble nous allons construire notre pays, l'afrique. L'heure est a l'unite, l'afrique doit s'unir. Nous sommes tres en retard par rapport au reste du monde.Arretez de tuer vos freres.
vive l'unite vive le senegal



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016