À Rio, les enfants d'un quartier populaire ont aussi leurs JO

Piste d’athlétisme, terrain de basket, médailles et podium : depuis le début des Jeux olympiques le quartier de Campo Grande, situé en périphérie de Rio, s’est transformé en véritable stade olympique à destination des enfants. À l’origine de cette initiative : Jarbas Meneghini, un fan de sport bien décidé à ce que son quartier défavorisé ne soit pas exclu des festivités.


Tous les dimanches depuis le début des Jeux olympiques de Rio, une cinquantaine d’enfants du quartier se retrouvent devant la maison de Jarbas à Campo Grande. Dans sa jeunesse, ce mécanicien de 48 ans rêvait de devenir footballeur professionnel. Il n’y est pas parvenu, mais sa passion du sport est restée intacte. Depuis plusieurs années, pendant son temps libre, celui-ci confectionne minutieusement des répliques de trophées sportifs qu’il entrepose chez lui.

Alors que Rio accueille les Jeux olympiques 2016, il a souhaité que les enfants de son quartier puissent mieux connaître l’histoire de cette compétition et s’initier à plusieurs sports en organisant lui-même une mini-compétition olympique parallèle.

À Rio, les enfants d'un quartier populaire ont aussi leurs JO
Mercredi 17 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :