A Médine, commerce rime avec pèlerinage

A Médine (Arabie Saoudite), commerce rime avec haj (pèlerinage). Tout au long des avenues de cette ville sainte de l'islam se dressent des commerces et des restaurants. Des pèlerins viennent se restaurer et/ou faire quelques achats. En cette période de grande affluence des pèlerins venus des quatre coins du monde, pour le pèlerinage, les commerçants installés à Médine se frottent les mains. Ce sont des Médinois, pour la plupart, qui gèrent les grands magasins. On compte aussi des Turcs et des Pakistanais, en grand nombre, dans le lot de ceux qui font tourner les affaires.


A Médine, commerce rime avec pèlerinage
DAKARACTU.COMLes restaurants reçoivent beaucoup de monde, dont des pèlerins sénégalais. Les restaurants de leurs compatriotes n'étant pas encore installés à Médine, à l'occasion du pèlerinage de cette année, les pèlerins sénégalais préfèrent, pour la plupart, le poulet servi en échange de 15 rials, environ 2.000 francs CFA. L'eau est servie en bouteille, à raison de deux à cinq rials - 300 à 700 francs CFA - l'unité.
 
Des dattes et du miel sont servis aux pèlerins à des prix variant entre 10 et 20 rials - entre 1.500 et 3?000 francs CFA.
 
Des vêtements sont commercialisés : djellabas, bonnets, chaussures, etc. Mais aussi des chapelets, des nattes de prière, etc. 
 
Certains pèlerins sénégalais sont tellement pris par une frénésie d'achat qu'ils épuisent leur pécule, avant la fin du pèlerinage, a appris l'envoyé spécial de l'APS auprès de la Commission nationale pour le pèlerinage.
 
Les pécules servent à financer les besoins alimentaires du pèlerin, selon ladite commission, qui précise que cet argent n’est pas destiné à l’achat de marchandises. 
 
"Nous demandons aux pèlerins de dépenser moins et de faire certains achats à la fin du pèlerinage", affirme Diamal Dia, un agent de la Commission nationale pour le pèlerinage, à Médine. 
 
Le premier vol affrété par le Commissariat général au pèlerinage de La Mecque est arrivé à Médine ce lundi, un peu avant quatre heures (1h à Dakar), a constaté l'APS.
 
Le quota du Sénégal pour le pèlerinage à été fixé cette année à 8.400 pèlerins contre 10.500 l'année dernière. L'Etat va convoyer au total 2.400 pèlerins, alors que les voyagistes privés auront en charge 6.000 fidèles.
 
Le premier vol retour est prévu le 21 octobre prochain.
Lundi 23 Septembre 2013
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016