A LA RECHERCHE DU PARADIS FISCAL : Comment Trafigura a planqué sa filiale sénégalaise aux Bahamas

Libération révélait, hier, une liste de 22 multinationales établies au Sénégal et dont les filiales locales ont été immatriculées au Delaware, un paradis fiscal. D’autres compagnies comme Trafigura ont usé de la même technique pour immatriculer leurs filiales sénégalaises aux Bahamas.


A LA RECHERCHE DU PARADIS FISCAL : Comment Trafigura a planqué sa filiale sénégalaise aux Bahamas
Sur le continent africain, son nom rime avec scandale des déchets toxiques qui a secoué la Côte d’Ivoire. Au Sénégal, Trafigura fait son bonhomme de chemin. Et étend même ses tentacules dans les mines puisqu’elle est discrètement présente dans Toro Gold à travers son fameux fonds, Galena Asset Management Ltd après avoir mis la main sur Puma Energy. Il se trouve que Trafigura Refining Senegal ltd, à travers laquelle la société de courtage évolue au Sénégal, n’est... sénégalaise que de nom.
Selon les fichiers obtenus par Libération, Trafigura nage dans les eaux fiscales du Bahamas où elle est immatriculée. Trafigura Refining Senegal ltd est effectivement enregistré dans ce paradis fiscal sous le numéro 1422696. Une singulière manière «d’alléger ses ardoises fiscales. Mais d'autres multinationales côtoient Transfigura aux Bahamas.
On peut ainsi citer Cah Senegal Ltd, Exxon Exploration and Production Senegal Limited, Exxon-mobil Exploration and Production Senegal (Deepwater) Limited, Senegal Entreprise Corp, Senegal Investments Limited et Senegal Ltd. Nous écrivions déjà hier que de grands groupes basés au Sénégal ont fait immatriculer leurs filiales locales dans le Delaware pour faire le maximum de profits et ainsi échapper au fisc.
Libération avait déjà révélé le cas de Contourglobal qui a fourni une centrale au Sénégal après avoir monté deux sociétés offshore au Delaware, Contourglobal Senegal Holdings Llc et Contourglobal Sénégal Inc en l’occurrence.
Deux filiales sénégalaises de la multinationale immatriculées discrètement dans un paradis fiscal. A vrai dire, Contourglobal n’était que l’arbre qui cache la forêt puisque Libération a identifié une liste de 22 sociétés «sénégalaises» planquées dans ce petit Etat au régime fiscal inexistant. Parmi elles, la compagnie pétrolière Chevron qui y a fait enregistrer Chevron Oil Company of Senegal, sa filiale locale, partenaire de Komos Energy. On y retrouve aussi les «traces» de Marathon Petroleum, une compagnie basée à Findlay qui a logé dans ce paradis fiscal Marathon Petroleum Senegal, sa filiale locale. Ces entités côtoient dans le Deleware Tuleu consulting company Sénégal (immatriculée au Delaware depuis 2013), Senegal ventures Llc, Senegal consulting Llc, Senegal Bird Adventures Llc, Hv Senegal Llc, Edc Senegal Llc, Elenilto Senegal Llc, Conservation of Energy Senegal House Llc, Homeview Investments Senegal Llc etc.
Vendredi 29 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :