(8 MARS) - SOPHIE NDIAYE CISSOKHO : « Macky a fait largement, plus que Diouf et Wade pour la femme au Sénégal »


« Célébrée, ce 8 mars dans le monde, la journée de la femme peut être considérée comme une fête, désormais au Sénégal, grâce aux multiples efforts consentis par le Président Macky  Sall depuis 2012 »…Voilà qui est l’avis de Sophie Ndiaye Cissokho, secrétaire politique des femmes de Benno Bokk Yakaar. Dans la perspective d’accompagner le ministère de la femme et de la famille dans la célébration de cette journée, la responsable politique de l’Apr a jugé  nécessaire de relever que «  la femme a vu ses conditions  de vie sensiblement améliorées depuis l’arrivée du Président Sall au pouvoir ». Ce qui lui permet de glisser dans une étude comparative entre les différents régimes qui se sont succédé  au Sénégal. 
 « Le Président Macky a fait largement plus que Diouf et Wade pour la femme au Sénégal. Jadis, la femme était confinée aux tâches ménagères. Aujourd’hui, avec la création d’un ministère en charge de la microfinance, les femmes ont commencé à inonder le secteur économique et à participer à l’effort de développement économique du pays. Il y a une sérieuse promotion de la femme. Dans le monde rural, il est noté un niveau d’allégement impressionnant des tâches qui leur sont dévolues. Ceci, grâce notamment aux réalisations hydrauliques du Pudc.  Plus de 100 forages ont été construits  à Linguère et environs.
 
Sophie Ndiaye Cissokho de confier que donner un poste de responsabilité à une femme n’est plus une simple astuce politique. «  Les femmes ne restent plus les bras croisés. La nomination d’une femme à un poste d’ambassadeur, par exemple, est  devenu un fait banal. Les femmes sont devenues de vraies actrices de développement et de vrais leaders politiques. La mise en œuvre de la parité dans les fonctions électives est aussi devenue une  réalité ».
 
Interpellée sur l’affaire Khalifa Sall, la responsable politique de Djeddah Thiaroye Kaw  de regretter «  l’appel à l’insurrection du maire de Dakar » avant de signaler que la reddition des comptes  est un principe fondamental  de la bonne gouvernance. Elle terminera par marteler que le Président Macky Sall n’a rien à voir avec cette affaire Khalifa Sall. « Il est dans le nord en train de travailler pour le Sénégal ».
Mercredi 8 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :