60 milliards de francs CFA pour la 2e phase du parc industriel de Diamniadio (ministre)


60 milliards de francs CFA pour la 2e phase du parc industriel de Diamniadio (ministre)
L’enveloppe financière nécessaire à l’exécution de la deuxième phase du parc industriel du pôle urbain de Diamniadio, dans le département de Rufisque, est estimée à quelque 60 milliards de francs CFA, a révélé, mercredi, à Dakar, le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye.

"Nous avons besoin de près de 60 milliards pour entamer la deuxième phase’’ de ce projet, "mais on n’a pas choisi pour le moment. Nous privilégions un partenariat public-privé (PPP)", a dit Aly Ngouille Ndiaye.
 
M. Ndiaye s’exprimait, mercredi, devant les députés pour défendre le projet budget de son département pour l’année 2017, voté à 4 milliards 366 millions 128 460 francs CFA, contre 9 milliards 237 millions 348 320 en 2016.
 
"Nous avions démarré à investir sur fonds propres pour construire le parc industriel de Diamniadio, pour lequel nous avons déjà mis 25 milliards de francs CFA. Nous avons retenu pour le moment de nous arrêter sur cet investissement pour voir comment financer la 2ème phase", a fait savoir le ministre.
 
Selon Aly Ngouille, un financement chinois est en train d’être négocié, ce qui a-t-il dit obligerait le gouvernement de revenir devant l’Assemblée nationale, une ces fonds acquis, pour le vote d’une loi de finance rectificative (LFR).
 
Sinon, a signalé M. Ndiaye, une autre piste mène à un financement mauricien, dans le cadre d’une convention signée avec le FONSIS (Fonds souverain d’investissements stratégiques), l’APROSI (Agence pour la promotion des sites industriels) et un Fonds mauricien d’investissement.
 
Au total "trois parcs industriels sont prévus pour développer la politique industrielle du Sénégal, à l’image du parc de Diamniadio qui a commencé à attirer beaucoup d’industriels qui ont manifesté leur intérêt’’, a annoncé le ministre, évoquant des nationaux et des ressortissants de la sous-région.
 
"Beaucoup d’entreprises ont manifesté leur intérêt, il reste le package d’incitation fiscale qui vous sera soumise pour approbation", a-t-il lancé aux députés.
 
D’autre part, "trois agro pôles sont en vue au nord, au centre et au sud du pays avec l’appui de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel. Une étude a été lancée en en ce sens. Nous attendons le rapport définitif", a ajouté Aly Ngouille Ndiaye.
Mercredi 30 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :