550 milliards de la Douane: Performance ou signe de déclin?

Les montants engrangés par la Douane Sénégalaise augmentent d'année en année. C'est des montants colossaux qui leur sont assignés chaque année. Les importations sur lesquelles son tirées ces sommes sont ielles ont ont signe pour le développement du Pays?


550 milliards de la Douane: Performance ou signe de déclin?
"La douane est une institution fiscale chargée de la perception des droits et taxes dus à l'entrée de marchandises sur un territoire. À ce titre, elle a souvent été dans le passé, et est encore parfois, la principale source de revenu de certains états. Son activité est réglementée par le droit national, mais aussi par des accords internationaux (OMC, traités de libre-échange, etc.).
Elle peut par ailleurs assurer d'autres missions, notamment économiques (lutte contre les pratiques déloyales, mise en place de barrières douanières non tarifaires ...) et de protection et sécurité (lutte anti-stupéfiants, contrôle des marchandises à risques, contrôle des flux migratoires de personnes, parfois garde-côtes...)." source Wikipedia.

Etant profane de la matière économique, je m'inquiète des "performances" des Douanes Sénégalaises", chqaue année de plus en plus grosses!
Pas une semaine sans qu'un organe de presse ne salue la prouesse des douaniers en matière de recouvrement de recettes qui atteigne plus de 500 milliards cette année.

Ces réussites valent au DG des Douanes le prix de meilleur manager de l'année décernée par une organisation patronale.
J'ai toujours pensé et peut-être, très naïvement, que les recettes douanières n' était pas le plus gros indicateur de la performance d'un pays quant à la réalisation de son développement.
J'ai toujours cru que si on importe beaucoup, c'est parce que on ne produit pas beaucoup, donc qu' on travaille pas beaucoup.
Prenons un exemple concret: la menuiserie.
Depuis dix ans, la quasi totalité des meubles de l'Administration Sénégalaise et des particuliers sont importés de Chine ou de DubaÏ. Quelques années auparavant, on passait chez le menuisier du coin pour se faire son mobilier avec du bois vrai, amortissable sur une dizaine d'années. Maintenant, on achète de meubles importés. Donc là où la Douane a augmenté ses recettes, des centaines d'artisans sénégalais sont devenus des chômeurs,
Une fois un ami a attiré mon attention sur sa consommation.
De sa douche matinale à son coucher le soir, il n'a consommé que peu de produits sénégalais.
De sa douche avec du savon importé, à son petit déjeuner (pain, beurre, fromage, lait, café), à son transport(carburant), en passant par son repas à midi (riz Thaï), à son dîner, à l'heure de télévision regardée ( programmes étrangers) et aux journaux qu'il s'est payés, jusqu'à son coucher sur matelas et sous couette français, tout ou presque était passé par le Port de Dakar.
Rapporté au mois, avec son salaire sur le quel aucune épargne n'est possible, il a nourri des fermiers européens, des paysans thaïlandais, des couturiers italiens, des ouvriers chinois, des pétroliers arabes et ...seulement un pêcheur sénégalais, un maraîcher des "Niayes" et peut-être un journaliste ou un éditeur concitoyen.
Tout comme le menuisier devenu chômeur par la faute des "importateurs, lui aussi n' a été d'aucun apport dans la production de ces concitoyens, donc dans leur travail!
Tel est mon cas et, je pense, le cas des compatriotes, qui, comme moi, ont l'énorme chance d'avoir des revenus réguliers.
Pendant ce temps, on importe jusqu' à la vaisselle usagée et les sous vêtements d'Europe et des USA!
Et la Douane engrange.
Et l'on s'en glorifie en Haut-Lieu! Même pas de soucis de santé!
Inquiétant pour un profane comme moi.
Si comme l'a Dit le Président de la République, on était autosuffisant en Riz, on aurait défalqué les droits sur le riz importé des sommes encaissées par la Douane. Idem si on achetait du riz de la vallée, du mil en lieu et place de tout ce blé, des chaussures de "Ngaaye" au lieu de ces ersatz de mocassins italiens.
Mes chers compatriotes économistes, dites- moi que je me trompe. Dites moi que plus on importe dans ce pays, plus la Douane fait du chiffre, mieux notre économie se portera, et donc plus vite la richesse sera là et la pauvreté s'éloignera.
Ps: Le prix du meilleur manager décerné à Monsieur Cissé lui a été décerné par une organisation Patronale. Osons espérer que le critère le plus important de leur choix a été la Protection de l'Entrepreneur-Producteur Sénégalais .
Je le félicite et félicite ses Supérieurs Hiérarchiques si une telle politique est ce qu'il faut pour mon pays!

Lundi 9 Janvier 2012
Leuk




1.Posté par NGAGNE le 09/01/2012 15:50
J'ai le même probléme les recettes de la douane sont intimement liés aux produits d'importation,quand les recettes augmentent on peut affirmer sans coup férir que les importations augmentent par conséquent la production locale diminue ,les autorités de l'alternance ne se sont pas données la peine de mettre en place une politique incitative capable de booster la production locale ce qui aurait dû être une priorité parce que porteuse d'une niche d'emplois.Mais on choisit de préserver l'emplois chez les autres que chez soi en faisant la part à l'importation et ceci constitue à mon avis un recul pour notre pays.

2.Posté par Dior le 09/01/2012 16:45
Malheureusement mon cher, vous ne vous trompez pas. Une augmentation des importations par rapport aux exportations n'est pas bon signe. Cela ne fait que creuser le déficit de la balance commerciale.
Par contre je tiens à préciser que l'augmentation des recettes douanières ne résulte pas d'une augmentation
significative des importations. Mais plutôt du recouvrement des droits et taxes au comptant. Tout le monde a certainement entendu parler dernièrement,d'autorisation provisoire d'enlèvement. ce prix est décerné par des non techniciens qui n'ont pas pris le soin de demander l'avis de techniciens objectifs. Sinon, ils sauraient que le passage de GAINDE classique à GAINDE 2010 a occasionné des perturbations du réseau, et le règlement au comptant des déclarations est devenu une obligation. Ce qui n'est pas moins grave. Car les commissionnaires agréés en douane ainsi que les chargeurs ont payé les frais de ces perturbations, en terme de ralentissement du travail, de frais de surestaries et de magasinage plus élevés...Au final c'est le consommateur qui supporte tous ces coûts, vous pouvez comprendre aisément l'augmentation des prix à la consommation .

3.Posté par Elso le 09/01/2012 16:50
Non Monsieur, vous vous êtes complètement tromper car cette augmentation de recettes est justifiée par le fait que le système douanier informatique est plus fiable avec la dernière version ainsi que l'apport d'une jeune entreprise nommée GAINDE 2000 qui a fait ses preuves au kenya en multipliant leur recette douanière par cinq depuis 2005.

4.Posté par beuz le 09/01/2012 20:13
Retenez monsieur que la hausse des recettes douanières ne signifie pas forcement une augmentation des importations. Paradoxalement d'ailleurs il a été noté un repli des importations au courant de l'année 2011 et un redressement des exportations donc une nette amélioration de notre balance commerciale. Les performances réalisées par la DGD découlent essentiellement de la mise en œuvre de mesures de facilitation et de simplification des procédures douanières qui ont bousté les réalisations. A ces mesures il faut ajouter une meilleure maitrise de la base taxable et un meilleur maillage du territoire douanier.
Ces recettes concourent à l’accroissement des ressources budgétaires de l'état permettant de prendre en charge le programme de développement économique et social nécessaire à la survie d'une nation.
Ce prix décerné par le patronat vient récompenser les mesures de facilitation dont le but ultime est de renforcer la compétitivité de nos entreprises et de contribuer ainsi à l'amélioration de l'environnement des affaires. Le secteur industriel étant le moteur de notre économie devant le recul de l'agriculture, la douane participe donc à la création de plus-value et d'emplois.
En conclusion le patronat sait bien pourquoi le douanier en chef est primé.

5.Posté par kablami le 10/01/2012 00:24
Mon cher Beuz, j'aimerais que vous me disiez en quoi et dans quels pays voyez-vous que le service douanier créer des emplois et j'attends que veuillez bien me l'expliquer. Il me semble que malgré les dithyrambiques arguments pour positiver, dans l'absolu, le résultat de la douane, il demeure évident que ça sent le souffre, économiquement parlant. Et le meilleur exemple reste le même qui vous a été démontré et que vous pourriez avec sincérité vérifier en vous levant demain pour répertorier ce que vous faites réellement gagner aux "gorgorlus" sénégalais dans votre quotidien. Regarder encore un autre élément qui sera peut être une étude de cas pour les économistes, au moment où nous constatons l'augmentation des recettes douanières, il y a eu une augmentation exponentielle du secteur du service (sans taux de valeur ajoutée) et l'agonie du secteur primaire et secondaires. pour le reste, je vous laisse y méditer. merci

6.Posté par Dior le 11/01/2012 11:45
Je suis heureuse de lire qu'il est noté un recul des importations en 2011 ( j'espère que la source est fiable). Alors vous êtes certainement d'accord que le règlement au comptant reste l'explication immédiate de l'accroissement des recettes douanières. Quant aux causes, je vous laisse épiloguer sur la question.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016