50 Millions FCFA à l’Association des Sénégalais d’Amérique: l’arnaque des dirigeants!


50 Millions FCFA  à l’Association des Sénégalais d’Amérique: l’arnaque des dirigeants!
 Le Président Macky Sall a sûrement  ri sous cape quand la délégation hétéroclite de l’Association des Sénégalais d’Amérique est venue le rencontrer pour solliciter une partie des maigres ressources du contribuable sénégalais. Quel manque d’inspiration ! Au moment où le tout nouveau Président de la République  cherche contre vents et marées à satisfaire la demande sociale des pauvres populations sénégalaises, voila que surgissent des dirigeants d’association en manque d’inspiration qui exposent des doléances   infondées dans l’optique d’empocher l’argent du contribuable sénégalais.  Au moment où toutes les associations et organisations sénégalaises de la diaspora,  construisent des hôpitaux et des écoles, offrent des ambulances médicalisées, financent des micro- projets et s’associent aux bailleurs pour le compte du Sénégal, les dirigeants de l’association des sénégalais d’Amérique sont allés tendre la main.  Quelle honte ! Mendier, car c’est de cela qu’il s’agit, est une pratique tolérée mais pas acceptée dans la culture américaine.  En définitive, les longues années passées au pays de l’Oncle Sam n’auront pas servi à grand chose à ces dirigeants, tant le geste est mal placé et aux antipodes de la marche du monde contemporain.
Dans le Fouta, le Saloum, le Baol, Le Sine, le Saloum,  le Fouladou, le Fogni… ce sont de vaillants immigrés qui accompagnent l’Etat dans la couverture des charges sociales. L’Etat ne pouvant  tout faire. Vivant dans la première économie du monde, les dirigeants de l’association des sénégalais d’Amérique devraient être au premier rang des actions de soutien et d’initiatives sociales apportées à l’Exécutif.  Mais ce comportement honteux qui déshonore toute une communauté ne fait que resurgir l’atrophie, le manque d’initiatives, et la recherche effrénée du gain facile, qui au-delà des présomptions, expose les limites entrepreneuriales et managériales de dirigeants plus préoccupés à se remplir les poches qu’à  trouver des solutions à des questions sociales imaginaires. L’Amérique est par excellence le pays de l’humanitaire organisé et bien reparti. Au lieu de penser à se servir de l’argent du pauvre paysan sénégalais, ces dirigeants devraient prendre le temps de chercher des financements auprès de ces milliers d’organisations dont la manne financière inépuisable n’a d’autre objet que le social.
L’Association des Sénégalais d’Amérique, vieille d’une vingtaine d’années traine des pieds d’argile derrière des associations nouvellement créées comme celle des femmes de New York, créée il ya juste un an. Des détournements de fonds y ont été signalés : Le secrétaire général de l’époque, Sadio Barry, avait publiquement, par voie de presse, accusé l’actuel président, Papa Drame, de détournement de fonds. Ce dernier n’a jamais pu démentir son accusateur. Il n’a jamais pu produire les relevés bancaires de l’Association pour casser la thèse de son accusateur. M. Papa Drame était le trésorier à l’époque. Et à y regarder de très prés, on se rend compte du caractère fondé des accusations de M. Barry. L’Association connait une gestion financière très opaque avec un président qui a fait office de trésorier pendant  très longtemps, devant des contrôleurs peu avertis  des transactions financières et peu imprégnés des réalités de la vie de l’Association.
Si l’Association a connu un certain moment de gloire sous le magistère d’Ibrahima Diafoune, un homme de principe, juriste de formation, c’est par ce que Diafoune n’avait qu’un seul et unique objectif : servir la communauté sénégalaise. Il n’avait pas fait du pécule une visée, comme c’est le cas aujourd’hui.
La diaspora dans son ensemble, le collectif des intellectuels et défenseurs de la patrie demandent solennellement au Président Macky Sall d’orienter l’argent du contribuable sénégalais vers les projets  de développement des jeunes et des femmes restés au pays, au maraichage, aux semences , à l’engrais des paysans, aux familles démunies qui passent des journées entières sans manger, aux malades qui ne peuvent s’acheter des médicaments et à ces millions de cas sociaux qui accablent les portes des ministères dès les premières lueurs de l’aube. Au Président Macky Sall nous disons que l’Amérique a réglé deux choses : le manger et le logement social.
 
Lamine  Diene
Mardi 12 Mars 2013
Dakaractu




1.Posté par BENAWAAY le 12/03/2013 10:32
MERCI POUR CES VÉRITÉS MAIS AUSSI IL Y A LA LOURDE FAUTE DE NOS DIRIGEANTS POLITIQUES.

CES ASSOCIATIONS NE SONT PAS CE QU'ILS PENSENT,LA MAJORITÉ SONT DES OPPORTUNISTES ET

ARRIVISTES.

2.Posté par marlon brando le 12/03/2013 11:50
tous des voleurs

3.Posté par Sals le 12/03/2013 14:23
C'est tres vrai. Merci pour cette verite que beaucoup pensent tout bas... tous des voleurs... Macky , il faut donner cet argent aux pauvres restes au senegal

4.Posté par Sals le 12/03/2013 14:51
des voleurs...

5.Posté par nandite le 12/03/2013 15:55
franchemit ce lamine diene doit arreter d ecrire un dirait un yambar qui denigre avec son ere de noye boy la oh ton francais nous endorme

6.Posté par sambaa alaar le 12/03/2013 16:58
le francais est bon... parlez d'autre chose



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015