43 millions de dollars découverts dans un appartement au Nigéria

Suite a un raid effectué le 12 avril 2017 dans un appartement d'un quartier résidentiel de Lagos, l'EFCC annonçait dans un communiqué la découverte de grosses sommes d'argent dont 43 millions de dollars (26,5 milliards FCFA), 23 millions de nairas (46,3 millions FCFA) et 27.800 livres sterling (21,4 millions FCFA).


43 millions de dollars découverts dans un appartement au Nigéria
D'après CNN, plusieurs millions de dollars, en différentes devises, ont été saisis chez des particuliers au Nigéria au cours de ces trois derniers mois par les agents de la Commission contre les crimes financiers et économiques (EFCC), chargée de la lutte contre la corruption.

Suite à un raid effectué le 12 avril 2017 dans un appartement d'un quartier résidentiel de Lagos, l'EFCC annonçait dans un communiqué la découverte de grosses sommes d'argent dont 43 millions de dollars (26,5 milliards FCFA), 23 millions de nairas (46,3 millions FCFA) et 27.800 livres sterling (21,4 millions FCFA). La Commission n'a pas encore révélé l'identité du propriétaire des lieux qui étaient vides au moment de l'opération.

Pétrole
En février 2017, une découverte similaire avait déjà été faite dans une maison à Kaduna, appartenant à Andrew Yakubu, l'ex-directeur directeur général de la compagnie nationale pétrolière (NNPC). Ce dernier avait placé la somme de 9,7 millions de dollars (7,4 milliards FCFA), et une liasse de 74.000 Livres sterling (57,2 millions FCFA) dans un coffre. Devant les enquêteurs, il était dans l'incapacité de justifier l'origine licite de ces fonds dont il a admis être le propriétaire. Il a été par la suite inculpé pour "fraude et blanchiment d'argent" et placé en détention. 

Le 14 mars dernier, 49 millions de nairas (98,7 millions FCFA) disséminés dans plusieurs sacs, avaient été saisis à l'aéroport de Kaduna. Les agents de l'EFCC sont toujours à la recherche des propriétaires. 

"Guerre totale"
L'implication des lanceurs d'alertes dans la traque et la récupération de l'argent issu de la corruption et de la criminalité a été décidée en décembre 2016, pour permettre au Nigeria de recouvrer ses fonds publics. À l'issue d'une rencontre ministérielle, le gouvernement avait promis aux lanceurs d'alertes une récompense financière, à hauteur de 5% de la somme recouvrée en cas d'information précise, ainsi qu'une protection juridique. 

Dès son accession au pouvoir, le général à la retraite Muhammadu Buhari, avait déclaré une "guerre totale" contre la corruption au Nigéria, exportateur de pétrole et considéré comme le plus riche du continent africain.
Mercredi 19 Avril 2017
Dakaractu 11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :