3ème sommet Inde-Afrique : Une ligne de crédit de plus de 10 milliards de dollars pour l’Afrique


A l’instar de la quarantaine de pays africains représentés au plus haut niveau, le Sénégal a activement participé à la 3ème édition du Sommet Inde-Afrique.
 
Ainsi, plusieurs ministres, chefs d’entreprises, experts et diplomates sénégalais ont pris part à cette grande rencontre, troisième du genre depuis 2008, entre l’Inde et l’Afrique.
 
Du côté du Gouvernement, le ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Mankeur Ndiaye ainsi que son collègue en charge de l’Agriculture, Monsieur Abdoulaye Seck, ont pris part aux travaux.
 
Dans le secteur privé, on a pu noter la présence, entre autres, de Serigne Mboup et de Cheikh Amar.
 
Pour rappel, le Sommet Inde – Afrique, initié en 2008, en est présentement à sa troisième édition.
 
Le président Macky Sall fait partie de la quarantaine de Chefs d’Etat et de Gouvernement qui a pris part à ce sommet.
 
Au cours de ce sommet qui a réuni ce jeudi 29 octobre les chefs d’Etat et de Gouvernement, le Premier Ministre indien, Monsieur Narendra Modi a annoncé que son pays accordera 500 millions d'euros d'aide à l'Afrique au cours des 5 prochaines années. Cette aide sera principalement destinée à l’extension du réseau panafricain d'enseignement et de consultation médicale à distance qui permet d’interconnecter des hôpitaux indiens à ceux de 48 pays africains à travers un réseau satellite.
Ce qui contribue à l’amélioration de la qualité de soins en Afrique et le partenariat Afrique-Inde en matière de soins et de recherche médicale.
 
En sus de cette aide, le Premier ministre Indien a annoncé la mise en place d’une ligne de crédit destinée au financement de projet s et programmes en Afrique de 10 milliards de dollars étalée sur 5 ans.
 
Par ailleurs, 50.000 bourses seront mises à la disposition des étudiants africains pour des études supérieures en Inde.
 
Le Président Macky Sall, dans son allocution, a fait un plaidoyer pour un partenariat durable et mutuellement bénéfique entre l’inde et l’Afrique. Il a aussi appelé à une implication massive du secteur privé et à l’exploration de nouveaux mécanismes de financement. (Voir par ailleurs)
 
 
Jeudi 29 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Ibrahima Cisse le 29/10/2015 18:44
Pourquoi ce garçon agresse la profession vétérinaire? Métier hautement noble. Modou Diagne Fada, n'est pas de notre corporation, je lui voue un respect certain. Il est mon cadet au campus universitaire de Dakar.
Pour votre gouverne M. Rampino, la profession vétérinaire est composée d'une élite respectée, n'est pas docteur vétérinaire qui veut.
Je rappelle que de grandes figures sénégalaises sont issus de notre profession: Birago Diop, Ousmane Socé Diop, François Dieng, Amadou Cissé Dia et j'en oublie.
Pourquoi s'acharner sur notre profession? Cela empêchera -t- il le démantèlement du PDS? Cessez de vous cacher derrière le désarroi d'un vielle homme traumatisé par la condamnation de son fils. Venez nous trouver sur le chemin de l'émergence.



Dans la même rubrique :