248 millions de frs CFA à sept établissements de formation professionnelle du nord


248 millions de frs CFA à sept établissements de formation professionnelle du nord
Le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT) va allouer une enveloppe de 248 millions de francs CFA à sept établissements publics de formation dans le cadre de la mise en œuvre de projets de formation et d’insertion au profit des jeunes des régions de Saint-Louis, Louga et Matam.

 

Le directeur général du Fonds de financement de la formation professionnelle et technique, Dame Diop, et les responsables de sept établissements de formation ont scellé ce partenariat, mardi à Saint-Louis, lors du lancement officiel du projet dans les trois régions du nord du Sénégal.

A terme, 475 jeunes des localités du nord du Sénégal devraient bénéficier de formation et de suivi dans leur insertion à travers la mise en œuvre de cette initiative. Le projet qui inclut également les régions du centre du pays est doté d’une enveloppe de 800 000 millions de francs financée par la coopération luxembourgeoise. 

"Ces projets que nous venons de financer portent sur un montant de plus 248 millions de frs CFA. Ces projets visent à permettre à plusieurs jeunes de cette région de bénéficier d’une formation et d’avoir une insertion professionnelle", a déclaré M. Diop à des journalistes à l’issue de la cérémonie.

Le gouvernement du Sénégal a bénéficié du soutien du Grand-Duché de Luxembourg à travers un programme de coopération bilatérale intitulé "SEN/028" dans la mise en œuvre d’un Programme d’appui à la formation et à l’insertion professionnelle.

Ce projet expérimenté dans les régions du centre et du nord du Sénégal est exécuté par le ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat par le biais du Fonds de financement de la formation professionnelle et technique.

"Le développement de ces projets au sein des structures existantes de formation constitue à la fois un enjeu qualitatif pour le système de FPT et un moyen pour augmenter l’accès des jeunes et des professionnels au système", a souligné Quentin Bourdeaux représentant résident de Lux-Dev au Sénégal.

Selon lui, l’introduction du projet dans les établissements publics de formation représente une véritable opportunité pour dynamiser le système de FPT au Sénégal et pérenniser le financement de la formation professionnelle et développer une offre de formation diversifiée et adaptée aux besoins de l’économie.
Mardi 21 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :