1700 prisonniers en grève de la faim à Rebeuss : L’Administration pénitentiaire sort le bâton


1700 prisonniers en grève de la faim à Rebeuss : L’Administration pénitentiaire sort le bâton
On est en mode diète à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss. Si l’on se fie à Walfadjri, ils sont au total mille sept cents pensionnaires de ladite prison à avoir entamé, depuis ce jeudi 15 septembre, une grève de la faim de trois jours.

A l’origine de ce mouvement d’humeur : le jour de la Tabaski, la Direction de l’Administration pénitentiaire a décidé de muter les occupants du secteur 5 de la prison de Rebeuss au niveau des chambres 9 et 10.

Pas question, ont dénoncé les prisonniers. D’autant que, selon ces derniers, pareille mesure complique davantage leur quotidien, alors qu’ils sont déjà étouffés par le surpeuplement, la mauvaise alimentation, le manque d’eau dans certaines cellules et aux longues détentions avant jugement.

Selon le journal, les grévistes sont essentiellement les prisonniers incarcérés dans les cellules 3 (250) et 4 (247). Et alors qu’on espérait que les grévistes pouvaient revenir à de meilleurs sentiments, voilà que ceux des chambres 9, 10 et 47 ainsi les mineurs de la cellule 11 ont rejoint le mouvement.

Pour les punir, l’Administration pénitentiaire a interdit les visites, prévues les mardi, jeudi et vendredi ainsi que les repas venus de l’extérieur. Elle ne s’est pas arrêtée là. Car elle a également muté à la maison d’arrêt et de correction de Thiès trois prisonniers présentés comme les instigateurs de la grève.

Mais c’est peine perdue, parce que les grévistes ne semblent pas faiblir et se disent aujourd’hui plus qu’hier décidés à poursuivre leur combat.

Actusen.com
Vendredi 16 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :