103e session du Conseil des ministres ACP : Vers la création d’un fonds de 140 millions d’euro destiné à la transformation des produits de base


La 103e session des ministres des ACP s’est terminée le mercredi 27 avril 2016. Durant deux jours, les délégations des différents pays ACP ont discuté des questions qui dessinent l’avenir de leur coopération avec l’Union Européenne (UE) et la transformation de leur économie au cours des années à venir.
Selon le ministre congolais du Plan et de l’intégration, Monsieur Raphael MOKOKO par ailleurs Président du conseil des ministres des ACP, les discussions ont tourné essentiellement sur l’avenir de la coopération avec l’UE au-delà de 2020 et sur la préparation du sommet des chefs d’Etats que la Papouasie Nouvelle Guinée doit abriter du 29 au 31 mai 2016.
Des résolutions et des directives ont été aussi élaborées selon le ministre congolais.
La question de la pêche ainsi que l’emploi des jeunes au sein des Etats ACP ont été au menu des discussions.
 Pour ce qui de la pêche, les ACP ont émis le souhait que les européens appliquent avec discernement les normes phytosanitaires selon l’origine des produits.
A la question de savoir si les APE vont dans le sens des intérêts des pays ACP, Monsieur MOKOKO dira que «les ACP avaient un régime commercial préférentiel. Et, aujourd’hui la priorité réside dans l’accroissement du volume du commerce entre Etats ACP et la transformation fondamentale des économies».
S’agissant du sucre, les Etats ACP se sont dotés de règles communes.
Pour ce qui de l’émigration clandestine des jeunes, la rencontre a préconisé une plus grande création d’emplois à leur faveur dans les pays de départ pour éradiquer le fléau. En d’autres termes, il faut lutter contre la pauvreté pour éradiquer le problème.
Concernant les produits de bases, une enveloppe 140 millions d’euro sera dégagée pour permettre aux pays producteurs d’être mieux armés dans les négociations et aussi pour leur transformation en vue d’une plus grande valeur ajoutée. C’est le cas de la noix de cajou en Afrique de l’Est.
Il en sera de même pour les produits halieutiques et la banane. Cet exemple sera reproduit dans les Etats des Caraïbes.
Toutes les questions fondamentales pour les Etats ACP sont pris en compte selon Dr. Patrick I. GOMES, Secrétaire Général des ACP car dit-il, la convention de Cotonou expire en 2020.
S’agissant du 8e sommet des chefs d’Etats prévue en Papouasie Nouvelle Guinée, le ministre de ce pays dira que toutes mesures seront prises pour qu’il se déroule correctement.
Mardi 3 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :